23 Février 2019

Afrique de l'Ouest: Lutte contre le terrorisme - Le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Togo et le Burkina font front

A l'initiative du Président du Ghana, Nana Akufo Addo, le vice-Président de la Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan, les Chefs d'Etat du Bénin, Patrice Talon, du Burkina Faso, Rock Marc Christian Kaboré et du Togo, Faure Gnassingbé, ont tenu une réunion, hier, à Accra, la capitale ghanéenne, pour penser et élaborer des plans d'actions pour faire face au terrorisme devenu un phénomène transfrontalier.

Cette rencontre a eu lieu au Palais présidentiel. En raison du caractère sensible du sujet, aucun communiqué n'a sanctionné cette réunion de haut niveau.

De sources informées, ce mini-sommet a servi de cadre aux personnalités présentes pour tirer la sonnette d'alarme par rapport aux attaques récurrentes des terroristes en Afrique de l'Ouest.

Et surtout de redéfinir les cartes et d'élaborer de nouvelles stratégies décisives, pour contrer ce fléau qui, depuis des années, menace la sécurité de ces pays, en particulier le Burkina Faso.

Ce mini-sommet a été précédé d'une rencontre des responsables des services de renseignements et des ministres de l'Intérieur des pays concernés qui s'est tenue l'année dernière.

D'où la présence de Sidiki Diakité en charge de ce ministère en Côte d'Ivoire, ainsi que celle de ces homologues ghanéen, burkinabé, béninois et togolais à cette réunion.

Le terrorisme, soulignons-le, est aujourd'hui une menace qui touche presque tous les pays de la sous-région. Pour mémoire, le 13 mars 2016, des terroristes ont fait un carnage sur la plage de Grand- Bassam, ville balnéaire de la Côte d'Ivoire. Cet attentat a fait 19 morts et 33 blessés.

Début 2019, le Burkina Faso a encore été victime des attaques djihadistes. Selon un communiqué du ministère de la Sécurité de ce pays, cet acte ignoble perpétré le jeudi 10 janvier 2019, en milieu de journée, dans le village de Gasseliki, région du Sahel au nord  a fait douze morts et deux blessés.

Un grenier, une charrette et six boutiques, selon la même source, ont également été incendiés. Et cinq motocyclettes et plusieurs bœufs emportés par les terroristes qui ont vite fait de se fondre dans la nature après leur forfait.

Cette séance de travail entre les Chefs d'Etat et de gouvernement arrive donc à point nommé pour anticiper sur les actes terroristes, pour maintenir et renforcer la stabilité des nations africaines, notamment celles de l'Afrique de l'Ouest, pour le rayonnement de leurs économies et le bonheur de leurs populations respectives.

Le vice-Président Daniel Kablan Duncan, après le mini-sommet, a regagné Abidjan.

Cote d'Ivoire

Humour - Des acteurs ivoiriens présentent 'Sa c koi sa enkor'

Un groupe d'influenceurs web, qui s'est fait connaître sur le digital à travers de nombreux sketchs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.