25 Février 2019

Madagascar: Affaire KRAOMA et Air Mad - Descente du Bianco au domicile d'Henry Rabary-Njaka

Henry Rabary-Njaka a quitté le pays avant la descente des enquêteurs du Bianco.

Le Secrétaire général du parti « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » aurait quitté la Grande île le 14 février dernier.

La panique dans les rangs des anciens barons du « Kravaty manga ». De sources bien informées, des leaders du parti « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » et des grandes figures de l'ancien régime sont en mode panique suite à l'initiative du nouveau régime de lutter contre l'impunité dans les affaires de détournement de deniers publics et les trafics en tout genre. La plupart des anciens ministres HVM auraient choisi de s'exiler à l'étranger pour échapper à d'éventuelles poursuites judiciaires. Pour ne citer que le cas d'un ex-ministre des Transports qui se trouverait actuellement à l'île Maurice. La question est toutefois de savoir pourquoi prendre la fuite si l'on n'a aucune chose à se reprocher.

Convocation. Quoiqu'il en soit, le Bureau Indépendant Anti-Corruption poursuit les investigations concernant les différents dossiers de malversations commises au niveau de l'Administration publique. Pas plus tard que le jeudi 21 février dernier, les enquêteurs du Bianco ont effectué une descente au domicile de l'ancien ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka à Ambohimangakely. Pour l'heure, l'on ignore le motif de cette descente. Aucune information officielle y afférente n'a d'ailleurs été communiquée. On a toutefois appris que la délégation s'est rendue sur place pour déposer une convocation. Le Secrétaire général du parti « Hery Vaovao ho an'i Madagasikara » devrait être entendu pour les affaires KRAOMA et Air Mad. Ceci risque cependant de tomber à l'eau. Et ce, dans la mesure où Henry Rabary-Njaka ne se trouve plus au pays. D'après les informations, il a déjà quitté la Grande île une semaine avant cette visite du Bureau Indépendant Anti-Corruption dans son domicile, c'est-à-dire, le 14 février. Il aurait pris un vol régulier à destination de Paris, la capitale française où il séjourne actuellement. Cette information a d'ailleurs été confirmée par une source proche de la Police de l'Air et des Frontières (PAF).

Honoraires faramineux. La question est désormais de savoir comment procèdera le Bianco pour poursuivre Henry Rabary-Njaka devant la Justice. On voit mal la France extrader un de ses ressortissants. A moins que l'intéressé ne décide de revenir de son plein gré à Madagascar pour répondre à la convocation du Bianco. Ce sera une occasion pour lui de faire la lumière entre autres, sur l'achat d'un avion léger monomoteur de type Cessna dont il a fait l'acquisition au mois de juillet 2018. A l'époque, le SG de l'ancien parti au pouvoir a défrayé la chronique car il s'est présenté lui-même au local du Service des Douanes pour récupérer son colis. Sous le régime Rajaonarimampianina, Henry Rabary-Njaka a été accusé d'enrichissement trop rapide, tout comme d'autres conseillers et proches collaborateurs de l'ancien couple présidentiel d'ailleurs. Il convient de rappeler que lorsqu'il était au pouvoir, l'ancien ministre des Mines et du Pétrole a perçu des honoraires faramineux en tant qu'avocat de la Compagnie Air Madagascar. Histoire à suivre.

Madagascar

Visite officielle à Paris - Revanche sur l'histoire pour Andry Rajoelina

Andry Rajoelina et Emmanuel Macron appartiennent à la jeune génération de dirigeants. Plus »

Copyright © 2019 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.