25 Février 2019

Rwanda: Santé - Cent cinquante experts vont se réunir à Kigali

Photo: Twitter/Amref_Worldwide
Les ministres du Rwanda, d’Éthiopie, du Kenya et de l’Ouganda partagent les progrès réalisés par leurs pays en matière de couverture sanitaire universelle et le rôle du secteur privé, des agents de santé communautaires

La capitale du Rwanda abritera, du 5 au 7 mars, la conférence internationale sur la mise en œuvre du programme de santé 2019 en Afrique.

L'événement sera précédé par une pré-conférence jeunesse qui aura lieu du 3 au 4 mars. Il sera placé sur le thème « 2020-2030, maintenons une action multisectorielle pour parvenir à la couverture de santé universelle en Afrique ». Il est co-organisé par Amref health Africa et le ministère rwandais de la Santé.

L'objectif principal de la rencontre est d'examiner comment l'Afrique peut accélérer les progrès vers la couverture de santé universelle et de définir un programme à suivre pour passer des engagements pris aux actions concrètes.

Selon les organisateurs, cette réunion de haut niveau connaîtra la participation active d'environ cent cinquante experts œuvrant dans le domaine sanitaire, sans oublier des représentants de la société civile et des dirigeants communautaires. Il s'agira du plus grand événement consacré à la santé jamais organisé par des pays africains.

« Nous tous, acteurs innovants et porteurs de changements à travers le continent, devrions échanger sur les principaux défis et avancées en matière de santé en Afrique. Ceci, afin que nous arrivions à élaborer conjointement des solutions locales », précisent les organisateurs. Cette conférence, d'après eux, constituera pour les dirigeants africains la plate-forme privilégiée en vue de déterminer comment les dernières recherches, les innovations et les engagements politiques contribueront à étendre la couverture de santé universelle pendant la prochaine décennie.

Justifiant le bien-fondé de ces assises, le ministre rwandais de la Santé a indiqué que l'Afrique arrive à un moment crucial dans la poursuite de cet objectif. Car, la plupart des pays reconnaissent maintenant l'importance de la santé pour tous et aussi bien pour la réalisation des objectifs de développement durable.

« La volonté politique dans ce domaine n'a jamais été aussi forte. En 2016, les chefs d'État africains ont lancé le programme de la couverture en santé universelle en Afrique, notamment lors de la 6e conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique », a-t-il signifié, avant d'ajouter qu'il reste néanmoins beaucoup de chemin à parcourir pour voir le rêve d'une couverture universelle de santé se réaliser sur le continent. D'autant plus que de nombreux pays rencontrent toujours des difficultés pour faire reculer la mortalité maternelle et infantile, le paludisme et la malnutrition, tout en s'attaquant à la charge de morbidité des maladies non transmissibles telles que le diabète et le cancer.

3% seulement des effectifs de santé concentrés en Afrique

Selon une enquête, si l'Afrique représente 24 % de la charge mondiale de morbidité, elle ne concentre que 3 % des effectifs de santé de la planète. Et, chaque année, onze millions d'Africains basculent durablement dans la pauvreté à cause des coûts liés aux soins de santé.

« Pour ce faire, Africa health 2019 abordera ces questions et d'autres sujets et des ateliers scientifiques ainsi que des forums sur l'innovation animés par des jeunes », ont déclaré les organisateurs, en concluant que parmi les principaux thèmes qui seront évoqués lors de cette conférence, figurent ceux liés aux maladies transmissibles et non transmissibles, au problème de l'eau et de l'assainissement, de l'hygiène, aux droits sexuels et reproductifs ainsi qu'à celui de la responsabilité en matière de santé.

Rwanda

Titi Palé - "Nous allons gagner le combat de la CEI et de l'enrôlement"

L'ivoirienne Titi Pale est titulaire de deux doctorats dont un en anthropologie sociale, obtenu depuis le 02… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.