26 Février 2019

Tunisie: Et le rire coule à flots !

Entre Le Festival de Marrakech, les réseaux sociaux et sa vie entre la Tunisie et la France, l'humoriste se confie et raconte au public les étapes singulières de son parcours de vie.

Tout en servant une foison de jeux de mots, vannes et autres galipettes verbales, Saâdi allie séduction et grivoiserie. Il est désormais porteur d'un message primordial: la tolérance. Il propose un univers bien particulier à lui, riche d'idées, avec un regard débridé sur les rapports sociaux et la société en général. Le racisme, le statut de la femme dans la société, Nidhal passe d'un sujet à l'autre, on se pose plein de questions, et les réponses sont toujours les plus inattendues.

Et grâce à son jeu de scène efficace, il a su embarquer le public dans son « délire ». Il invite des danseuses sur scène afin qu'elles puissent présenter avec lui une chorégraphie « afro » en portant un costume spécial pour l'occasion.

Dans un esprit caustique, il campe plusieurs personnages en dépit de leurs origines et leurs genres : une femme, un Français ou même son personnage dans la célèbre série ramadanesque « weld moufida ». Une critique avec beaucoup de subtilité et de finesse veillant à ne pas agacer ou heurter les concernés.

Il n'hésite pas à faire allusion ou à s'inspirer de plusieurs humoristes internationaux connus à l'instar de Gad Elmaleh. Drôle et décapant, il a réussi à tenir en haleine et à faire rire un public déjà conquis. L'ambiance était conviviale et l'interaction entre l'artiste et son public était énorme.

Jeu de lumière, musique et danse, l'artiste a su accrocher et retenir l'attention de son public.

En seulement une heure et demie, Nidhal Saadi a pu apporter un dynamisme et une vivacité à la scène et à tout l'espace, c'est pour cela qu'il a été félicité par le grand comédien Lamine Nahdi à la fin de son spectacle.

Nidhal Saâdi a été encore une fois à la hauteur des attentes d'un public exigeant.

Tunisie

Lâcher d'eau de trois barrages

Le directeur régional de la protection civile à Zaghouan, le colonel Salem Yousfi, a indiqué que… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.