Afrique: Le partenariat CEA-Uruguay se concentre sur le secteur agricole africain

communiqué de presse

Addis-Abeba, Éthiopie, le 22 février 2019 (CEA) - Une délégation du Gouvernement de l’Uruguay a rencontré ce vendredi, la Secrétaire exécutive adjointe de la Commission économique pour l’Afrique, Giovanie Biha, et a discuté des voies par lesquelles la CEA et l’Uruguay peuvent collaborer pour donner l’occasion aux pays africains de tirer parti des expériences réussies du pays d’Amérique latine et des meilleures pratiques en matière d’agriculture et de secteurs connexes.

Menée par le Ministre des affaires étrangères adjoint du pays, Raul Pollack, la délégation uruguayenne a discuté avec Mme Biha et son équipe des possibilités de coopération Sud-Sud ; une coopération triangulaire institutionnelle et technique et en particulier des chaînes de valeur dans l’agriculture et l’élevage.

« Nous sommes profondément intéressés par l’Afrique et l’Éthiopie est le meilleur endroit pour commencer, surtout avec la présence de la Commission de l’Union africaine, de la Commission économique pour l’Afrique et de tous les pays représentés ici », dit M. Pollack, ajoutant que son Gouvernement tient à ce que sa collaboration avec la CEA et l’Afrique soit un succès.

Il indique que son pays est particulièrement intéressé par une collaboration avec la CEA afin de contribuer au développement du secteur agricole du continent, en tirant parti des succès remportés par l’Uruguay dans ce secteur en termes de technologie et de chaînes de valeur.

M. Pollack informe que l’Uruguay souhaiterait également tirer des enseignements des expériences de l’Afrique, en particulier en ce qui concerne l’atténuation du changement climatique. Il ajoute que son pays espère également tirer parti des connaissances et des relations stratégiques de la CEA avec les États membres africains.

L’économie uruguayenne est caractérisée par un secteur agricole axé sur les exportations et une main-d’œuvre bien éduquée dans un pays de 3,5 millions d’habitants.

Mme Biha dit que la CEA est engagée dans la transformation économique de l’Afrique et qu’elle est prête à collaborer avec l’Uruguay pour élaborer un cadre permettant aux États membres de bénéficier de l’appui technique de l’Uruguay.

Elle ajoute que le développement des chaînes de valeur agricoles du continent est particulièrement important, car cela comprend la circulation des produits, des connaissances et des informations entre exploitants agricoles et consommateurs.

« Nos exploitants agricoles doivent mieux s’engager dans les chaînes de valeur afin de créer de la valeur ajoutée pour améliorer leurs moyens de subsistance et toute collaboration à cet égard serait formidable », fait savoir Mme Biha, ajoutant que l’Afrique a également beaucoup à partager en termes de succès avec l’Uruguay.

Les deux équipes ont également abordé les réformes en cours des Nations Unies avec Mme Biha, partageant avec les Uruguayens le repositionnement en cours de l’organisation, « où nous attachons une grande importance à propose des idées et des actions pour une Afrique autonome, inclusive et transformée ».

« Nous sommes à la hauteur de la tâche en fournissant un appui technique et consultatif aux États membres informés par des recherches politiques et analytiques et travailler avec l’Uruguay serait une occasion de transformer ces connaissances en produits », dit-elle.

Une table ronde pour initialiser le projet de coopération Sud-Sud se tiendra prochainement. Au moins cinq pays africains bénéficieront initialement du partenariat, dont les détails sont actuellement peaufinés par les experts de la CEA et de l’Uruguay.


Publié par :

La Section des communications
Commission économique pour l’Afrique
BP 3001
Addis-Abeba (Éthiopie)
Tél. +251 11 551 5826
Adresse électronique :  eca-info@un.org

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Economic Commission for Africa

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.