Cameroun: Ports de Douala et de Kribi - L'heure est à la complémentarité

Le ministre des Transports invite ces deux organismes à intensifier leur coopération.

« Les ports autonomes de Douala et de Kribi ne sont pas antagonistes. Et ils ne le seront jamais ». Cette clarification du ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, faite à Kribi le 22 février 2019, vient taire certains commentaires. Pour le Mintransports, les deux organismes portuaires doivent intensifier leur synergie d'actions pour faire du Cameroun la principale porte d'entrée des marchandises à destination de l'Afrique centrale. Cette complémentarité des ports permettra au pays de faire face à la concurrence.

Si le port autonome de Douala (PAD) a rétrocédé au port autonome de Kribi (PAK) les actifs qu'il gérait à titre transitoire, on retiendra que la cérémonie présidée par le ministre des Transports marquait aussi une étape importante dans la diversification de l'industrie portuaire nationale. En d'autres termes, c'est le début d'une coopération beaucoup plus intense. Entre autres actifs, le PAK hérite alors du vieux port de Kribi, des bâtiments et la gestion du portefeuille clientèle. Pour parachever complètement le processus de rétrocession, la mise en place diligente d'une instance chargée du suivi-évaluation de la mise en oeuvre de l'acte de rétrocession s'avère donc nécessaire et indispensable.

Les activités au PAK doivent prendre du volume. Selon Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, elles transformeront la ville de Kribi en un grand centre d'affaires et même en une ville portuaire moderne. « Nous avons encore beaucoup de choses à apprendre de Douala», fait savoir le directeur général du PAK. Le PAD, par son directeur général, Cyrus Ngo'o, a promis d'être aux côtés du PAK.

Les deux ports vont alors travailler conjointement pour les échanges d'expériences dans l'élaboration et la mise en oeuvre des plans stratégiques de développement des activités industrialo-portuaires et maritimes. Plus de 95% des échanges du Cameroun transitent par le sous-secteur maritime et portuaire. D'après le ministre des Transports, la complémentarité des ports de Kribi et de Douala fera de ce soussecteur, l'un des principaux vecteurs de l'insertion du Cameroun dans le commerce mondial.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.