26 Février 2019

Cameroun: Lutte contre Boko Haram - L'encadrement des réfugiés évalué

Le sujet était au centre d'une rencontre entre le gouverneur Midjiyawa Bakari et une délégation des Nations Unies vendredi dernier à Maroua.

Midiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord a accordé une audience le vendredi 22 février 2019 à une délégation de responsables des Nations Unies. Les diplomates onusiens étaient conduits par Marilyn N'Gum Fru, conseillère politique principale au bureau de l'Organisation des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA).

Cet entretien avait pour cadre le cabinet du gouverneur. Au cœur des échanges, l'évaluation de la situation sécuritaire, l'aspect humanitaire, la situation des droits de l'Homme et la question du genre. Pour les diplomates onusiens, il est surtout question de soutenir l'action des gouvernements dans les quatre pays du bassin du Lac Tchad en proie aux menaces de la secte terroriste Boko Haram, à savoir le Cameroun, le Tchad, le Nigeria et le Niger. Ceci conformément à la charte des Nations Unies.

L'objectif visée est le retour à la paix et la stabilité dans ces Etats dont certains sont durement affectés depuis de nombreuses années. Cette descente sur le terrain a commencé par le Tchad. Après le Cameroun, le Nigeria et le Niger constituent les étapes de cette semaine. Marilyn N'Gum Fru, porte-parole de l'équipe, a saisi cette opportunité pour remercier le gouvernement camerounais pour les efforts constamment déployés en vue de l'encadrement des réfugiés.

Cameroun

Crise anglophone - Les forces de l'ordre accusées de violer des femmes et de tuer des civils

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a dénoncé ce jour des tortures et autres exactions perpétrées… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.