26 Février 2019

Afrique de l'Ouest: Appel Public à l'Epargne - Le Niger lance un emprunt obligataire de 60 milliards de FCFA pour le financement de ses projets structurants

L'Etat du Niger lance à partir du 25 février un emprunt obligataire par appel public à l'épargne(APE) dénommé « TPNE 6,5% 2019-2026 » pour un montant de 60 milliards de FCFA à raison de 10 000 FCFA et sur une durée de 7 ans dont 2 ans de différé, a appris le journal de l'économie malienne(LEJECOM) auprès de la société de gestion et d'intermédiation sénégalaise CGF Bourse.

L'émission obligataire est ouverte aux personnes physiques et morales des pays membres de l'UEMOA, ainsi qu'aux investisseurs institutionnels, régionaux et internationaux.

La période de souscription est ouverte du 25 février au 25 inclus. Cette levée de fonds d'un montant de 60 milliards de FCFA, est destinée principalement, au financement de projets structurants inscrits dans le budget 2019 de l'Etat à travers un recours à une opération de plus longue maturité.

Le premier coupon est payable un an après la date de jouissance ou le premier jour ouvré suivant à un taux d'intérêt de 6,5% an.

Le remboursement de l'Emprunt « TPNE 6,5% 2019-2026 » se fera par amortissement annuel par séries égales après deux (2) ans de différé.

Les obligations sont exonérées de tous impôts et taxes au Niger. Les revenus liés à ces obligations sont ainsi exonérés de tous impôts et taxes pour l'investisseur au Niger et soumis à la législation fiscale sur les revenus des valeurs mobilières en vigueur dans les autres pays, au moment du paiement des intérêts.

Les titres sont admissibles au guichet de refinancement de la Bceao dans les conditions fixées par le Comité de Politique Monétaire.

Les titres bénéficient de la garantie souveraine de l'Etat du Niger avec mécanisme de sureté sur la base d'un compte séquestre ouvert dans les livres de la Bceao.

Sur le plan économique, les dernières estimations du Produit Intérieur Brut (PIB) 2017 indiquent une stabilisation de la croissance économique avec un taux de 4,8% identique à celui de 2016. Sur la période 2015-2017, le taux de croissance économique s'est établi à 4,7%, en moyenne.

Du côté de l'offre, la croissance économique est portée essentiellement par le secteur primaire et le secteur tertiaire, qui ont augmenté respectivement de 5,7% et 4,4% en 2017.

En revanche, du côté de la demande, la croissance économique a été soutenue principalement par la consommation finale, en particulier celle des ménages et des investissements, notamment publics. Le taux d'inflation, en moyenne annuelle, a atteint 2,4% en 2017 contre 0,2% en 2016.

Il se situe ainsi en dessous de la norme communautaire fixée à 3% maximum par la Commission de l'UEMOA dans le cadre du suivi des critères de convergence.

Les mesures prises par le Gouvernement, notamment la vente des céréales à prix modéré, la stabilité des prix des hydrocarbures depuis 2012 et la distribution gratuite des vivres aux populations vulnérables, ont permis de maîtriser la hausse des prix des produits alimentaires qui s'est amplifiée au cours du dernier trimestre de l'année 2017.

En effet, le niveau des prix des céréales non transformées est ressorti en hausse de 5,0% en décembre 2017 par rapport à la même période de l'année précédente. En 2018, l'économie a enregistrée une croissance de 5,2% contre 4,9% en 2017.

Cette évolution de la croissance serait imputable principalement aux secteurs primaire et tertiaire qui bénéficieraient d'une intensification des dépenses publiques consacrées aux cultures irriguées à travers la modernisation de l'agriculture pluviale dans le cadre de l'Initiative 3N et des projets structurants du développement rural appuyés par le Millennium Chalenge Corporation (MCC). Toutefois, les incertitudes liées aux aléas climatiques et aux menaces sécuritaires risquent de limiter les efforts du Gouvernement dans ce domaine.

Niger

Sahel - Niamey va accueillir une conférence sur l'implication des femmes dans la résolution des conflits

La rencontre se tiendra du 2 au 3 mai, à Niamey, la capitale. L'élaboration d'une stratégie… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.