27 Février 2019

Mali: Décrispation entre Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaïla Cissé?

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a reçu Soumaïla Cissé, son adversaire au second tour de la présidentielle de juillet 2018, le mardi 26 février dans la soirée. L'homme refusait jusque-là de reconnaître la victoire d'IBK. La rencontre, qui est une première depuis la dernière présidentielle, est un signe de décrispation. Les deux hommes ont évoqué la situation du pays. Ils ont même promis de se revoir.

Lorsqu'il arrive au palais présidentiel de Koulouba, Soumaïla Cissé porte un costume bleu marine. Il tombe sur le président malien vêtu d'un boubou blanc et d'un bonnet de la même couleur. Très rapidement, les deux hommes s'enferment, sans témoin et sans une caméra pour immortaliser la rencontre.

Emotion et confiance

Au début, il y a de l'émotion, mais, très rapidement la confiance s'installe. Des souvenirs personnels sont évoqués. Le Mali est cependant au centre des échanges : la crise, la crispation politique, la situation sécuritaire du pays, le projet de révision constitutionnelle... il n'y a aucun sujet tabou.

Soumaïla Cissé, après la rencontre : « La discussion a été franche. Nous avons abordé sans détour l'ensemble des problèmes. La crise que le pays connaît depuis 2012 jusqu'à aujourd'hui s'est malheureusement approfondie, surtout sur ses aspects sécuritaires. Nous allons essayer ensemble de voir comment nous pouvons conjuguer les efforts pour sortir notre pays des difficultés. »

Aller au fond des dossiers

Le président IBK prend lui-même désormais les choses en main. Plus d'intermédiaire. Il se rend avant la fin de cette semaine au Fespaco (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou), et à son retour, il recevra en principe à nouveau Soumaïla Cissé pour aller au fond des dossiers.

Mali

Afreximbank va soutenir la mise en œuvre de la Zlecaf

Le Président de la Banque Africaine d'exportation et d'importation (Afreximbank) a annoncé une… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.