Cote d'Ivoire: Éducation nationale - "Nous ne négocions plus avec les syndicats grévistes", déclare Abdoulaye Kouyaté

Une foule d'étudiants de l'université Houphouët-Boigny a défilé à Abidjan, le 26 février 2019.
26 Février 2019

« Nous ne négocions plus avec les syndicats grévistes », a déclaré Abdoulaye Kouyaté, chef de cabinet du ministère de l'Éducation nationale, le lundi 25 février, sur le plateau de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), au journal de 13h.

Selon lui, les syndicats qui continuent la grève n'ont pas respecté la loi en la matière. Avant d'indiquer qu'une fois des négociations entamées entre le patronat et les syndicats, ceux-ci doivent mettre fin à la grève ou la suspendre.

Cela fait plus de quatre semaines que des enseignants du primaire et du secondaire sont en grève. Ils réclament la fin des cours de mercredi et la revalorisation de plusieurs primes et indemnités. Les négociations entre le ministère et les syndicats ont commencé la semaine dernière avant d'être suspendues par le ministère.

Certains établissements ont, cependant, repris les cours depuis le lundi 25 février. C'est le cas du lycée de garçons et du collège moderne de Bingerville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.