26 Février 2019

Sénégal: L'incertitude au pays dans l'attente des résultats de la présidentielle

Photo: AminataSall/allAfrica
Des sénégalais font la queue pour voter

Le camp présidentiel exclut toute possibilité d'un second tour alors que les deux candidats favoris de l'opposition ont fait front commun pour annoncer un "inévitable second tour" à la présidentielle du 24 février.

Les Sénégalais sont toujours dans l'attente de la proclamation des résultats de la présidentielle du 24 février.

En attendant, à Dakar comme dans les grandes villes du pays, le débat sur un possible second tour alimente tous les milieux sociaux et intellectuels, comme ici à l'Université Cheikh Anta Diop, où étudiants et enseignants suivent et commentent les tendances relayées par les médias et les états majors des partis politiques.

"Le second tour est inévitable si on veut avoir une paix sociale."

"Si le pouvoir dit qu'il a gagné, c'est sûr qu'il y aura des violences."

"Moi, par exemple, j'ai voté pour l'opposition. Donc je ne suis pas d'accord qu'on me vole mon vote."

"Nous ne pouvons pas brûler notre pays. Le Sénégal est pays de référence. Un pays de médiation."

"La quasi majorité des Sénégalais veulent un changement. Ils sont prêts à un changement de régime."

Au lendemain d'un scrutin qui s'est globalement bien déroulé selon tous les observateurs internationaux et les organisations de la société civile sénégalaise, les premières tendances ont en effet poussé les candidats à des revendications contradictoires.

Dimanche, la coalition au pouvoir a annoncé la victoire du président sortant Macky Sall dès le premier tour avec au moins 57% des suffrages.

Des résultats rejetés par les opposants Idrissa Seck et Ousmane Sonko qui crient à la fraude. Malgré tout, Ousmane Sonko et Idrissa Seck sont convaincus qu'il y aura un second tour.

Lire aussi Réseaux sociaux, facteur de transparence dans les élections au Sénégal

Ces déclarations font régner un climat de tension latent dans le pays. Mais pour ce Sénégalais rencontré au centre ville de Dakar, il faut faire confiance aux institutions de la République.

"C'est toujours comme ça au Sénégal. On se dispute mais on finit toujours par se retrouver parce que on a des instances qui sont habilitées à donner ces résultats."

En attendant, la publication des résultats provisoires, le débat autour d'un possible second tour continue de faire la Une des journaux.

Les résultats provisoires officiels sont attendus au plus tard, vendredi. Les candidats auront alors 72 h pour déposer une requête auprès du Conseil constitutionnel, pour contester ces résultats.

En savoir plus

Présidentielle - Les électeurs toujours dans l'attente des résultats

Le Sénégal est dans l'attente des résultats provisoires du premier tour de l'élection… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.