Cote d'Ivoire: Grève des enseignants - Le périmètre de l'Université de Cocody bouclé par les forces de l'ordre

Une foule d'étudiants de l'université Houphouët-Boigny a défilé à Abidjan, le 26 février 2019.
26 Février 2019

Un dispositif sécuritaire, avec une forte présence des forces de l'ordre, est mis en place au niveau des carrefours des différentes artères qui mènent à l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan-Cocody.

Le périmètre de l'Université de Cocody est, en effet, bouclé ce mardi 26 février 2019, par les forces de l'ordre, a constaté fratmat.info. Ainsi, au niveau des principaux carrefours, on remarque une forte présence d'agents de la police et des gendarmes.

C'est le cas notamment, au carrefour de la Rti (Télévision nationale), au niveau de la principale voie qui mène à l'Université. Ici, l'on constate la présence de camions anti-émeutes dotés de canons à eau.

Au niveau de l'École nationale de police, des forces spéciales de maintien de l'ordre (Bae et Crs) ont été déployées.

Sur les réseaux sociaux, la Fesci avait annoncé, pour ce mardi 26 février 2019, une série de manifestations à partir des principaux lycées et établissements supérieurs, dans plusieurs localités du pays.

A priori, l'Université Félix Houphouët-Boigny n'est pas épargnée. Puisque, selon des sources concordantes, « l'on assiste, à maints endroits, à des attroupements d'individus se réclamant de la Fesci ».

Pour prévenir cet état de fait, des chefs d'établissements dont celui de l'Istc-polytechnique à Cocody, ont annoncé une fermeture de leurs écoles pour une durée d'au moins trois jours, rapporte un journaliste de Fratmat.info.

Mais, ce 26 février 2019, l'on constate que «jusqu'à 11h, la situation semblait normale», selon notre reporter. Il affirme que le trafic routier, notamment, n'est pas dérangé. «Bus et voitures personnelles circulent normalement », conclut-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.