27 Février 2019

Afrique de l'Ouest: Lutte contre le terrorisme - Accra a abrité un mini-sommet régional

Les presidents Patrice Talon (Bénin), Faure Gnassingbé (Togo), Marc-Christian kaboré (Burkina faso), Nana Akufo-Addo (Ghana) et le vice-président Daniel kablan Duncan (Côte d'ivoire) s'étaient réunis, le 22 février dans la capitale ghanéenne, dans le cadre d'un sommet sous-régional sur la sécurité.

Les échanges ont porté particulièrement sur les questions sécuritaires et la lutte contre le terrorisme. L'objetif principal était de redéfinir les politiques et la mise sur pied de nouvelles stratégies décisives de commun accord, pour faire face au terrorisme, un fléau qui entrave la sécurité des pays, en l'occurrence le Burkina-Faso.

Le Bénin, le Togo, le Ghana, le Burkina-Faso et la Côte-d'Ivoire entendent conjuguer leurs efforts pour éradiquer le terrorisme.

C'est donc une réplique sous-régionale qui est en préparation. " Cette rencontre de haut niveau offrira un cadre d'échanges pour une meilleure approche face aux menaces sécuritaires en vue de garantir la paix et la stabilité dans la sous-region", précisait un communiqué.

Ce sommet faisait suite à la réunion des ministres en charge de la Défense et de la sécurité, ainsi qu'à celle des responsables des services de renseignement du Bénin, du Ghana, du Togo, du Burkina-Faso et de la Côte d'Ivoire, tenue en 2018.

Les chefs d'Etat sont convenus d'actions fortes, pour freiner l'évolution du terrorisme. Des actions qui n'ont pas été diffusées, afin de ne pas dévoiler la stratégie aux criminels.

Ghana

Entente Ghana-Côte d'Ivoire sur le cacao - «Une rupture historique»

Ivoiriens et Ghanéens ont réussi à imposer aux industriels de la filière cacao une taxe de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.