28 Février 2019

Sénégal: Macky Sall réélu au premier tour de la présidentielle

Photo: walfadjri
Président Macky Sall

Le président sortant de l'élection présidentielle du 24 février 2019 au Sénégal, a été réélu au premier tour. Le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakar obtient la majorité des voix avec 58,27%. Le Président de la Commission Nationale de Recensement des Votes (CNRV), le magistrat Demba Kandji vient de rendre public les résultats provisoires. Le taux de participation est de 66,23%.

Le verdict de la présidentielle sénégalaise vient de tomber à 13 h 40 (heure locale). Sans grande surprise, la victoire du président sortant est actée par la Commission Nationale de Recensement des Votes (CNRV).

Le président de cette instance, M. Demba Kandji, depuis un palais de justice de Dakar placé sous haute surveillance policière, annonce que les résultats officiels provisoires donnent 58,27% à Macky Sall avec plus de deux millions de voix.

Il est suivi par Idrissa Seck, candidat de la Coalition Idy 2019 qui a obtenu 20,50%.

La révélation de cette présidentielle, M. Ousmane Sonko de la Sonko de la Coalition Sokon 2019 complète le trio de tête avec 15,67%.

M. Issa Sall, candidat de PUR et Madické Ndiaye de la Coalition Madické 2019 ferment la marche avec respectivement avec 4,07 et 1,48%.

Les candidats ont 72 heures pour introduire des recours avant que le Conseil constitutionnel ne confirme les résultats définitifs.

Le représentant de la Coalition Sonko Président à  la CNRV, séance tenante, a rejetté les résultats et annonces des recours.

Ces résultats étaient attendus dans un climat tendu aggravé par une sortie « malencontreuse » du Premier ministre du gouvernement sortant, M. Boun Abdallah Dionne.

Dans la soirée du dimanche 24 février 2019, M. Dionne, par ailleurs, responsable de campagne de la coalition du Pr Sall, a fait une annonce pour livrer des tendances qui donnent victorieux son mentor, Macky Sall, au premier tour avec 57 % (dans son discours en français) et 54% (dans son adresse en wolof).

Ce qui a été précédé par une conférence de presse conjointe des candidats Idrissa Seck et Ousmane qui, sur la base des procès-verbaux de leurs mandataires, parlent d'un second tour inéluctable. Selon eux, le score du candidat sortant n'excédait pas 45%.

S'en est suivi une véritable « guerre des chiffres » ponctuée par des échanges d'insanités entre pouvoir et opposition sur les plateaux de télévisions et radios.

Cette publication des résultats provisoires a été également précédée par une série d'arrestations des jeunes et des femmes de l'opposition qui ont manifesté pour réclamer un deuxième tour.

L'appel au calme des autorités religieuses, de la socièté civile et des observateurs internationaux ne semble pas être entendu.

Simultanément à la proclamation des résultats, tous les quatre candidats de l'opposition qui ont pris part à la présidentielle étaient en conclave au siège de la Coalition Idy 2019, sis au quartier Point E de Dakar.

Dans la matinée de ce jeudi 28 février, la présence des forces de l'ordre (police et gendarmerie) était perceptible sur des axes stratégiques de la capitale sénégalaise.

Le climat lourd qui régnait sur Dakar, couvert depuis ces 72 heures par une voile de poussière, était perceptible.

La présidentielle sénégalaise risque de connaitre des prolongations avec des séries de contestations qui sont annoncées par l'opposition.

En savoir plus

L'opposition qualifie le résultat de « commande du candidat sortant »

Les quatre candidats de l’opposition sénégalaise qui ont participé à la… Plus »

Copyright © 2019 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.