Tunisie: Visite officielle à Berne du ministre tunisien des affaires étrangères Khemaies Jhinaoui

28 Février 2019
communiqué de presse

Berne, Suisse — - M.Cassis a reçu son hôte à la Maison de Wattenwyl. Le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et son homologue ont d'abord eu un tête-à-tête avant d'être rejoints par leur délégation. Dans son message de bienvenue, M.Cassis a félicité M.Jhinaoui pour les développements politiques enregistrés en Tunisie depuis 2011 - suite à la chute du président Ben Ali - et encouragé les autorités tunisiennes à continuer sur cette voie.

Au niveau bilatéral, MM.Cassis et Jhinaoui ont parlé de la coopération internationale au développement et ont signé une Déclaration d'intention. La Suisse a en effet établi une stratégie de coopération avec la Tunisie. Celle-ci comporte trois axes prioritaires : 1) transition démocratique ; 2) développement économique ; 3) protection et migration. Pour 2019, l'enveloppe de la Confédération (DFAE, Secrétariat d'Etat à l'économie, Secrétariat d'Etat aux migration) pour la Tunisie devrait avoisiner les 20 millions de francs.

Durant l'entretien, M.Cassis s'est félicité de la coopération entre la Suisse et la Tunisie dans le cadre du partenariat migratoire conclu entre les deux pays. Il a notamment mentionné l'aide au retour et à la réintégration. Les deux ministres ont également évoqué la nécessité d'intensifier les échanges économiques entre les deux pays. M. Cassis a par ailleurs annoncé le lancement d'un programme d'appui à la culture en Afrique du Nord qui sera mis en œuvre en collaboration avec le Arab Fund for Arts and Culture.

Enfin, MM. Cassis et Jhinaoui ont évoqué la question des avoirs du clan Ben Ali bloqués en Suisse depuis 2011. Ce blocage, qui portait sur un montant initial de 60 millions de francs, a été prolongé à plusieurs reprises par la Suisse. A ce jour, seule une petite partie des avoirs bloqués en Suisse a pu être restituée à la Tunisie. Le chef du DFAE a expliqué à son hôte que, pour permettre de plus amples restitutions, il était nécessaire que les procédures en Tunisie avancent et aboutissent à des jugements démontrant l'origine illicite des avoirs.

En vue des élections législatives et présidentielles de 2019, la Suisse s'engagera une nouvelle fois afin de soutenir la réussite du processus électoral et assurer sa continuité. Afin de renforcer la participation des Tunisiennes et Tunisiens dans les affaires publiques, la Suisse soutient depuis 2011 l'organisation des élections, notamment au travers des autorités électorales nationales telles que l'Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) ou la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA).

SOURCE Département fédéral des affaires étrangères, Suisse

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: PR Newswire

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.