1 Mars 2019

Mali: Filière pomme de terre - Maintenir un prix plafond du kilogramme à 350 FCFA en 2019

C'est ce défi que compte relever le gouvernement du Mali à travers le ministère du Commerce et de la Concurrence. Pour y parvenir, le ministre Alhassane Ag Hamed Moussa a décidé de rencontrer les acteurs de la filière. Il s'est rendu, ce mardi 26 février, dans les magasins frigorifiques du Groupe Kéïta, à Sotuba-Bamako.

En compagnie de certains de ses proches collaborateurs dont le Directeur général du commerce, de la concurrence et de la consommation, Boukadari Doumbia, le ministre a effectué cette visite. Il a été reçu par le PDG du Groupe Kéïta, Modibo Kéïta avec, à ses côtés, sa Directrice générale, Awa Mahamadou Koïta.

Sur place, ils sont des centaines de jeunes à procéder au tri des arrivages de la pomme de terre avant de les mettre en sacs. Le ministre et sa suite se sont rendus dans les différentes chambres froides remplies de pomme de terre.

Selon le promoteur, Modibo Kéïta, ces magasins ont une capacité de stockage de plus de 30 000 tonnes et permettent de disposer de la pomme de terre en quantité durant toute l'année. En effet, ces pommes de terre peuvent être conservées dans ces lieux pendant huit à dix mois.

Aux dires du PDG du Groupe Kéïta, la construction de ces magasins était devenue nécessaire avec l'accroissement de la production de la société qui dépasse 80 000 tonnes par an.

En réponse, le ministre du Commerce et de la Concurrence précise que sa visite s'inscrit dans le cadre de la vision du président de la République d'accompagner toutes les filières agricoles porteuses.

Il a salué cette initiative de chambres froides qui permettent d'améliorer la commercialisation de ces légumes et de réguler la disponibilité surtout pendant la période de soudure.

Alhassane Ag Hamed Moussa a fait savoir qu'il compte travailler avec ses autres collègues concernés par la filière pour mutualiser les efforts.

Et surtout pour la pomme de terre afin que cette production soit accessible à tous les Maliens avec un prix plafond sur le marché ne dépassant pas les 350 FCFA le kilogramme quelque soit la période de l'année.

En effet, si le prix actuel tourne autour de 250 FCFA/kg, il peut dépasser les 500 FCFA en période de soudure et surtout au mois de ramadan. Pour le département, il s'agit de maîtriser une telle hausse.

Mali

Disparition de Birama Touré - La convocation du fils du président annulée

Du nouveau dans l'affaire de la disparition du journaliste malien Birama Touré qui avait travaillé au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.