Somalie: Attaque meurtrière des shebabs à Mogadiscio

Double attentat-suicide hier soir à Mogadiscio. Deux véhicules ont explosé dans la capitale somalienne. Plusieurs terroristes ont investi un bâtiment de la zone et tiennent un siège depuis hier soir. Les bilans varient. L'agence Reuters parle d'au moins 29 victimes et 80 blessés. L'opération a été revendiquée par les terroristes islamistes shebabs.

Comme d'habitude, beaucoup de gens étaient assis jeudi soir aux terrasses des cafés et restaurants de la rue de l'hôtel Maka al-Mukarama. Une voie très fréquentée de Mogadiscio. Selon un journaliste présent, un vendeur de rue a repéré un véhicule avec ses feux de détresse garé près du bâtiment. « On a pensé qu'il allait sauter. On a commencé à courir et il a explosé », a déclaré le reporter.

La bombe a laissé un paysage de chaos. La façade de l'hôtel, des commerces, restaurants, véhicules ont été détruits. Le journaliste Mohamed Moalimuu était à l'intérieur du Maka al-Mukarama lors de l'attentat. « Nous avons entendu des coups de feu suivis d'une forte explosion. Tout a été plongé dans le noir. De la fumée épaisse s'échappait et on a vu des corps », a-t-il expliqué, ajoutant avoir été « très chanceux » d'en réchapper.

Siège

Une seconde explosion, dans le même quartier, a ensuite été entendue près du carrefour K4. Selon un policier, des terroristes auraient aussi tenté d'attaquer la maison d'un juge située à proximité.

Les shebabs sont finalement entrés dans un bâtiment et ont tenu un siège pendant la nuit et la matinée, repoussant plusieurs attaques des forces de sécurité. Le groupe terroriste a déclaré que sa principale cible était l'hôtel Maka al-Mukarama, souvent fréquenté par des officiels du gouvernement et déjà visé plusieurs fois par les islamistes dans le passé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.