2 Mars 2019

Tunisie: Un fin doseur

Fadhel a appris à faire parler l'Oud dès son jeune âge chez M. Slaheddine Jaïbi. Son parcours commence avec l'étude de l'école classique arabe, le Tarab, le Mâlûf ainsi que la chanson tunisienne avant de s'ouvrir sur les musiques du monde, à l'instar des musiques latinos-américaines, le rock et le jazz. Des bases classiques, un legs, des influences, des brassages culturels, autant d'ingrédients que Fadhel sait doser pour franchir les barrières dans ses compositions et dans son appréhension de la musique.

Un premier concert en groupe en 1999 à El Teatro pour donner le coup d'envoi à son expérience scénique et ouvrir la porte à d'autres projets dont la création du groupe «Leaves» avec ses cinq instrumentistes réunis autour des compositions de Fadhel. Le groupe proposait des airs du répertoire tunisien enveloppés dans des sonorités swing, bossa nova et autres. Le besoin de composer s'affirme de plus en plus chez lui et bien entendu la volonté d'enrichir ses connaissances. Il suit alors, et entre autres, des ateliers et des master class de jazz à Ennejma Ezzahra et un cycle de formation de jazz en Belgique.

Des expériences qui le confortent dans son approche d'une musique métissée et interculturelle. Après des débuts avec «Leaves», le jeune homme embarque pour des expériences en solo ou en groupe. Il sculpte et affine ses connaissances et ses explorations musicales qui lui permettent de prendre part à différents événements et autres expériences en Tunisie et à l'étranger, à l'instar du projet «Al Fondouk» de Pierre Vaiana où il a joué sa composition avec le pianiste belge Jean Philippe Collard-Neven et le saxophoniste tunisien Yacine Boulaarès, le projet du Jens Blaute Trio avec un concert à Ostende où il avait réarrangé des thèmes de la musique turque pour les jouer au sein du trio et le Festival international de Hammamet.

Loin de la facilité des clichés façon «harissa mayonnaise», Fadhel, en fin doseur, nous concocte des mets musicaux aux différentes saveurs savamment et subtilement dosées. Tout en multipliant les projets personnels, il continue à faire des tournées au sein de son groupe «Beyond Borders band» avec lequel d'ailleurs il va intégrer le Théatre National de Mannheim pour assurer chaque mois une création interdisciplinaire. Le 28 février dernier, il était invité par l'espace l'Agora à La Marsa pour former un duo piano-oud avec Selim Arjoun autour de ses propres compositions. Bon vent !

Tunisie

Le nombre de migrants a doublé en un an

Selon une ONG tunisienne, le nombre de migrants arrivés dans le pays a été multiplié par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.