3 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Des députés du Nord-Kivu s'inquiètent d'une hausse de l'insécurité

Photo: Ph. Radio Okapi/Rosalie Zawadi
Village Luhanga (Nord-Kivu), vidé de ses habitants après une attaque des miliciens (archive)

Après la société civile, des députés provinciaux du Nord-Kivu, issus de la majorité comme de l'opposition, exprime leur inquiétude face à une hausse de l'insécurité. Ils ont rendu public une tribune et décidé de prendre leur bâton de pélerin ces derniers jours pour rencontrer les responsables des services de sécurité et du gouvernement provincial pour les appeler à agir et au plus vite. Surtout qu'ils soupçonnent une collaboration entre des groupes armés et certains officiers de l'armée congolaise.

Les élus de la province du Nord-Kivu se sont rencontrés pour faire l'état des lieux de la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du Nord-Kivu. Cela a fait suite aux nombreux déplacements des populations, aux nombreux abus et violations des droits humains qui se commettent à travers la province, mais également, on enregistre beaucoup de kidnappings et de prises d'otages de populations à travers la province. Et il s'observe également une insécurité grandissante dans les différentes villes de la province du Nord-Kivu.

Mais en menant des enquêtes, on se rend compte que, dans certains milieux où persiste l'activisme de groupes armés, il y a certains éléments de nos forces armées qui collaborent avec des groupes armés et qui tolèrent, des fois, que des éléments de groupes armés organisent des incursions ou pillent, extorquent les biens des populations. Nous avons pensé qu'il ne fallait pas laisser passer sous silence de tels comportements répréhensibles.

En savoir plus

Goma - 6 personnes tuées dans la nuit de samedi

Six personnes ont été tuées dans la nuit de samedi 2 mars dans la ville de Goma au Nord-Kivu par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.