Algérie: Abdelaziz Bouteflika promet une présidentielle anticipée s'il est élu

Algerians protest at Paris' 'Place de la Republique' against a fifth mandate by octagenarian President Bouteflika

Dans un communiqué lu à la télévision nationale algérienne ce dimanche 3 mars, le chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika a pris trois engagements s'il est élu à la présidentielle du 18 avril. Sa candidature a été déposée par son directeur de campagne.

« J'ai entendu et écouté le cri du cœur des manifestants, et en particulier des milliers de jeunes », déclare Abdelaziz Bouteflika dans le communiqué lu à la télévision nationale par la présentatrice du journal télévisé.

Dans ce texte, le chef de l'Etat dit s'engager, s'il est élu le 18 avril, à organiser une conférence nationale inclusive et indépendante, ouverte à tous. Celle-ci décidera la date d'une présidentielle anticipée, à laquelle Abdelaziz Bouteflika promet de ne pas être candidat. Le président algérien s'engage enfin à une modification de la Constitution qui devra être approuvée par référendum.

L'APS, l'agence de presse officielle algérienne, a annoncé que la candidature d'Abdelaziz Bouteflika avait été déposée par son directeur de campagne à quelques heures de la fin du dépôt des dossiers. Mais depuis ce dimanche matin, une grande confusion règne pour savoir si cela est conforme ou non à la loi. Abdelwahab Derbal, président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), a déclaré dans l'après-midi que le dossier de candidature à des élections, y compris présidentielles, « doit être déposé par le candidat lui-même ».

Le leader du principal parti islamiste, Abderrazak Makri, a annoncé ce matin qu'il ne se présenterait pas. Comme lui, l'ancien Premier ministre Ali Benflis, candidat malheureux en 2004 et en 2014, a déclaré cet après-midi qu'il renonçait à être candidat à l'élection présidentielle. Il estime que les conditions d'un scrutin honnête ne sont pas réunies.

Des manifestations improvisées ont encore lieu ce dimanche à Alger et dans d'autre villes du pays contre un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika. Des milliers de personnes sont également descendues dans la rue en France, à Paris, Marseille ou Toulouse notamment.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.