3 Mars 2019

Ile Maurice: Malformation cardiaque - Bless, 4 ans, a besoin de votre soutien

Il n'a que quatre ans. Pourtant, Bless Junior Huteau a dû faire face à bien des épreuves. Il a été opéré à trois reprises déjà. La dernière en date a eu lieu à Bangalore en Inde, le 25 février dernier. Le garçonnet souffre d'une malformation cardiaque depuis la naissance. Mais, selon sa maman, Kim Kelly Huteau, son état de santé ne s'améliore guère et inspire de vives inquiétudes. Il est admis aux soins intensifs.

«On nous a fait comprendre que l'opération allait durer six heures mais dans le cas de Bless, cela s'est terminé au bout de 12 heures. Le médecin qui a pratiqué l'intervention nous à faire comprendre qu'il y avait eu une complication», soutient la maman. A vendredi après-midi, il était sous respiration artificielle, son autonomie n'étant que de 40 %. «Ils vont essayer de le 'debrancher' de temps en temps afin qu'il réapprenne à respirer correctement.»

Un moment il va sans dire difficile et pénible pour la mère, qui est à son chevet chaque jour. «Avant l'opération, il était un enfant gaillard. Il jouait avec ses deux sœurs, il courait partout.» Aujourd'hui, même s'il est conscient, son petit ange est cloué au lit. «Il est très faible, est rélié à plusieurs machines. Notamment à un ECMO Machine (NdlR, qui aide à purifier le sang). Il y a aussi plusieurs autres appareils pour le cœur et les poumons... »

L'opération de Bless, qui devait coûter Rs 500 000, revient désormais à quelque Rs 900 000. «Il nous manque donc Rs 400 000 a l'heure actuelle. Mais ce montant pourrait augmenter car nous ne savons pas, pour l'heure, combien de temps Bless sera hospitalisé», avoue sa mère. Dans leur malheur, Bless et sa maman peuvent compter sur l'aide de la famille. «A vendredi, ils nous avaient déjà remis Rs 133 000.»

Quid de l'aide du gouvernement ? La famille Huteau en avait reçu Rs 800 000 pour la première opération. Celle-ci avait coûté dans les Rs 500 000. La deuxième fois, ils ont déboursé plus de Rs 260 000. «Il nous restait Rs 36 000 seulement pour la troisième intervention chirurgicale. J'ai dû trouver le reste en à peine quelques mois.» La compagnie pour laquelle travaille Kim Kelly Huteau, responsable de magasin, l'a également soutenue, tout comme celle de son mari, qui travaille sur un site de construction.

Si dans un premier temps, le retour à Maurice de Bless et de sa maman était prévue pour le 18 mars, désormais, tout dépendra de l'état de santé du petit. «Nous devons attendre l'avis du médecin.»

En attendant, la facture concernant les frais médicaux, elle ne cesse de grimper. «J'ai déjà fait un virement de Rs 500 000. Je ne sais toujours pas ce que je ferai si l'argent vient à manquer.» De ce fait, la famille compte sur la générosité légendaire des Mauriciens. «Vu le court laps de temps, nous n'avons d'autre choix que de faire à nos compatriotes, sur les réseaux sociaux et dans la presse.»Il y va de la survie d'un petit ange de 4 ans.

Pour vos dons, vous pouvez le faire sur le compte de Kim Kelly Huteau Bank One : 01032481502 ou sur le compte MCB de Marie Elizabeth Virginie Huteau, la tante de Bless sur le 000342629735.

Ile Maurice

Nouvelle-Zélande - Derniers adieux au mauricien décédé

Les funérailles de Mamad Moosid Mohamedhosen, 54 ans, se sont déroulées dans l'intimité. Ses… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.