Sénégal: Déclaration Préliminaire Election Présidentielle du 24 Février 2019

communiqué de presse

La Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité « ËTU JAMM » - Espace de paix, composée de cinquante (50) organisations de femmes de la société civile, déroule ses activités depuis 2012, conformément à ses missions centrées sur la stratégie des 3M que sont la Mobilisation, la Médiation, le Monitoring ainsi que l’observation électorale sensible au genre. Le développement de ladite stratégie des 3M avant et pendant l’élection présidentielle de février 2019 justifie la présente déclaration.

Nous, Plateforme de veille des femmes pour la paix et la sécurité, notamment pour des élections apaisées au Sénégal « ETU JAMM » considérant :

  • La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et le Pacte relatif aux Droits civils et politiques ;
  • La convention sur l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF) ;
  • La Résolution 1325 et suivantes du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité ;
  • Le Protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits de la femme ;
  • La Déclaration solennelle des chefs d’Etat de l’Union Africaine pour l’égalité de Genre ;
  • L’Acte additionnel de la CEDEAO sur l’Egalité homme – femme ;
  • La Constitution du Sénégal notamment en son article 7 sur l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats et aux fonctions ;

La loi sur la parité absolue aux mandats électifs et semi – électifs.

Soulignons : 

  • La mobilisation de ËTU JAMM et les appels à l’endroit de tous les acteurs durant tout le processus électoral pour la tenue d’une élection apaisée, transparente et démocratique ;
  • La formation et le déploiement de 60 observatrices et 20 journalistes monitors sur l’ensemble du territoire national ;
  • La mise en place de la Salle de veille ËTU JAMM le 23 février 2019, un espace ouvert et participatif, construit autour du dialogue et la concertation pour un processus électoral apaisé, inclusif, libre et transparent, qui a regroupé pendant trois jours (23, 24, 25 février) :

-          les femmes leaders accompagnées par des experts en analyse politique, juridique, électorale, et en genre paix et sécurité ;

-          des experts en communication pour relayer à temps réel les informations collectées sur le terrain ;

-          une équipe d’analystes et d’opérateurs pour le traitement des informations de terrain.

ËTU JAMM Constate :

  • La tenue à date échue de l’élection présidentielle ;
  • Le climat de paix et de sérénité relatif dans lequel s’est déroulée l’élection dans presque toutes les régions ;
  • La sortie massive des populations notamment une forte participation des femmes et les jeunes pour exprimer leur suffrage ;
  • Le démarrage à temps du vote dans la majorité des bureaux de vote ;
  • L’accès difficile et non-facilitée des personnes vivant avec un handicap, en particulier les femmes, dans certains bureaux de vote ;
  • L’absence d’incidents majeurs pendant toute la durée du scrutin malgré la difficulté pour certains électeurs à disposer de leurs cartes d’électeurs et à identifier leur bureau de vote.

ËTU JAMM se félicite :

  • Du soutien et de l’accompagnement technique et stratégique du Bureau de l’Envoyée spéciale auprès de l’Union Africaine sur les questions de paix et de sécurité pour la bonne marche de ËTU JAMM ;
  • De la solidarité des sœurs venant de Djibouti, de la Gambie, de la Guinée Bissau et de la Mauritanie contribuant ainsi au renforcement du leadership des femmes africaines.
  • De la considération donnée aux multiples appels à la paix pour un climat électoral apaisé.

ËTU JAMM est convaincue que seul le maintien d’un climat apaisé constitue la garantie d’une paix durable.

ËTU JAMM lance un appel solennel à tous les acteurs politiques pour la poursuite de la sensibilisation pour un comportement citoyen exempt de toutes formes de violences ;

Aux médias de marquer davantage leur neutralité dans leur communication et le relais des informations reçues.

ËTU JAMM recommande :

  • Le respect de la volonté du suffrage exprimé par les citoyens ;
  • Le recours, en cas de désaccord, à l’autorité compétente dans un climat apaisé ; 
  • Le renforcement du leadership des femmes pour la préservation et la durabilité de la paix.

ËTU JAMM remercie toutes les actrices et tous les acteurs qui ont marqué leur intérêt et solidarité à la Salle de veille des femmes, notamment :

  • La Mission d’Observation de l’Union Européenne par sa Cheffe de Délégation, Madame Elena Valenciano ;
  • S.E. Olusegun Obasanjo, Ancien Président du Nigeria ;
  • Les Ambassadeurs d’Allemagne, du Canada, de la Grande Bretagne, du Luxembourg, et des Pays – Bas ;
  • La Délégation de haut niveau de la Commission Electorale Nationale Autonome conduite par son Président Doudou Ndir et son Vice-Président Mr Pape Sambaré Diop;
  • Le Collectif des Organisations de la Société civile pour les élections COSCE et partenaires, en particulier OSIWA ;
  • Les Représentants du PNUD Bureau national au Sénégal.

ËTU JAMM exprime sa gratitude à ses partenaires en l’occurrence :

  • L’UA
  • L’UNFPA ;
  • L’UNESCO ;
  • Le HCDH ;
  • L’ONUFEMMES ;
  • Le Centre PanAfricain pour le Genre, la Paix et le Développement.

ËTU JAMM est consciente du rôle important qu’elle joue pour la promotion de la paix, de la sécurité, de l’élimination de toutes formes de violences notamment celles basées sur le genre.

Elle s’engage fortement à perpétuer ce travail considérable contribuant à endiguer toute situation susceptible d’altérer la paix, l’unité, la concorde et la stabilité nationale.

ËTU JAMM s’engage enfin à maintenir son action centrée sur la mobilisation pour la paix et la sécurité, la médiation préventive de crise et le dialogue social.

FAIT A DAKAR, LE 1ER MARS 2019

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.