4 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Chemin de fer Abidjan-Ouagadougou - La réhabilitation va coûter 262 milliards de FCfa et prendra fin en 2021

La réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou va coûter 262 milliards de FCfa. Les travaux vont commencer bientôt et prendront fin en 2021.

C'est le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, en déplacement au Burkina Faso, qui a donné l'information le 1er mars au sortir d'une audience avec le Premier ministre burkinabé.

Selon une note du ministère des Transports, dont le quotidien de service public, Fraternité Matin a reçue copie, « bientôt le démarrage des travaux de réhabilitation » du chemin de de fer Abidjan-Ouagadougou sera « effectif ». « L'Assemblé nationale burkinabé ayant autorisé la ratification de la convention révisée pour la réhabilitation et l'exploitation de ce chemin de fer entre le groupe Bolloré et l'Etat burkinabè, il ne reste plus qu'à lancer les travaux et ce sera fait avant la fin du premier semestre de cette année... », a indiqué le ministre des Transports ivoiriens. Il intervenait, le 1er mars, au sortir d'une audience que le Premier ministre burkinabé, Christophe Joseph Marie Dabiré, lui a accordée en marge de la 12e assemblée générale de l'Académie régionale des sciences et techniques de la mer (Arstm).

Huit ans. C'est le nombre d'années que vont durer les travaux de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya, long de 1261 km. A la gare lagune du Plateau, le projet de réhabilitation avait été lancé à nouveau par le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné et son homologue du Burkina Faso. D'un coût de 262 milliards de FCfa, les travaux sont entièrement financés par la Société internationale de transport africain par rail (Sitarail), filiale du groupe français Bolloré. La 1ère phase est prévue s'achever en 2021. Environ 1000 ouvriers seront mobilisés quotidiennement pour les travaux de cette ligne ferroviaire datant de 113 ans.

Ils portent sur le renouvellement des voies ferrées, la modernisation du système de sécurité et la réhabilitation des gares, la construction de ponts et des ateliers de maintenance. 853 Km de voies seront renouvelés, 51 passages à niveau seront sécurisés sans oublier 31 gares et 50 ouvrages d'art réhabilités. A la fin des travaux, ce sont cinq millions de tonnes de marchandises qui pourront être transportées chaque année et près de 800 000 passagers.

Après une décennie d'absence d'investissement, en 1997, un 1er programme avait été engagé, dénommé « Programme d'investissement urgence » de 40 milliards de FCfa. Celui-ci avait permis à ce chemin de fer, selon le ministre ivoirien des Transports « de prendre un nouveau départ ».

Cote d'Ivoire

Bombardement de Bouaké en 2004 - Pas de poursuite en France contre 3 ministres

C'est sans doute la fin d'une longue procédure judiciaire pour trois anciens ministres français :… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.