Ile Maurice: Propagande au Caveau du Père Laval - «La MBC présentera ses excuses ce mardi», dit son président

«La Mauritius Broadcasting Corporation présentera ses excuses au Diocèse de Port- Louis dans une lettre rédigée à ma demande.» C'est ce qu'a affirmé Beejhaye Ramdenee, hier, dimanche 3 mars, en réponse à notre question de savoir pourquoi la station de radiotélévision nationale n'avait, une semaine après, toujours pas présenté d'excuses publiques suivant un reportage au caveau du Père Laval, à Sainte-Croix. Un micro-«caveau» (hors trottoir) d'Azaghen Runghen à l'issue du verdict du Conseil privé de la Reine favorable au Premier ministre dans l'Affaire MedPoint. Un reportage qui a, aussitôt, occasionné une pluie de critiques au sein de la population.

Le président du conseil d'administration de la MBC poursuit qu'il lui faut d'abord «jeter un coup d'oeil» à la correspondance avant qu'elle ne soit expédiée. «La lettre est prête. Mais comme j'étais pris ces derniers jours, je ne l'ai pas encore avalisée. Ce sera fait mardi.»

Quid des excuses publiques au journal télévisé de 19 h 30 ? «Je vais demander à ce que ça soit également fait le même jour, avec la même teneur que la lettre au Diocèse de Port- Louis», fait valoir Beejhaye Ramdenee.

«Par pure naïveté»

Fallait-il donc attendre les réactions du Diocèse de Port-Louis, par le biais de son porte-parole, le Père Gérard Mongelard, d'abord, et le Cardinal Maurice Piat, en conférence de presse, ensuite, pour que la MBC décide de présenter des excuses publiques ? «La lettre du Diocèse est arrivée par coïncidence. On devait le faire car la presse et le public ont aussi réagi. Il était important pour nous de dire dans quelles circonstances c'est arrivé.»

Par contre, le président de la MBC a, deux jours après, changé de version en ce qui concerne le journaliste Azaghen Runghen. Après avoir concédé jeudi, pour la parution dans notre édition de vendredi, qu'il y a un «excès de zèle de la part de ce journaliste» et qu'il est «d'accord qu'il y a une exagération non seulement pour ce reportage au caveau du Père Laval, mais dans plusieurs autres reportages », Beejhaye Ramdenee soutient désormais que le principal concerné «ne l'a pas fait exprès mais plutôt par pure naïveté croyant qu'il faisait quelque chose de permis. Nous, de notre côté, nous reconnaissons avoir fait une erreur et nous avons le devoir de présenter des excuses. Nous assumons nos responsabilités».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.