4 Mars 2019

Cameroun: Produits brassicoles - des prix revus à la hausse

Les révisions opérées par les opérateurs du secteur sont déjà appliquées dans certains débits de boissons. Le ministre du Commerce annonce une concertation mercredi prochain.

En ce vendredi après-midi où le soleil est au zénith, Duclair C, commerçant au Carrefour Mvog-Mbi, passe la commande d'une « bière bien glacée ». C'est un produit de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (Sabc) qu'il s'est offert à 500F. Cette bière reste l'une des rares à n'avoir pas connu une augmentation. Son collègue tout à côté a acheté la sienne à 750F au lieu de 700F.

Un tour dans certains lieux de vente permet de constater que les décisions d'augmentation des prix des produits des entreprises brassicoles sont déjà appliquées. Même les consommateurs sont déjà au fait de cette nouvelle tarification. Bien qu'ils semblent s'y faire, ils regrettent juste la surenchère que semble vouloir créer des responsables de débits de boissons.

Pour un produit devant coûter 600F par exemple, certains ont déjà fixés le prix à 700 ou 750F invoquant tout type de justificatifs. « Je remarque juste que les vendeurs profitent pour faire de la surenchère. On dit qu'on a ajouté 50F sur un produit, eux ils ajoutent 100F ou parfois plus et si vous remarquez bien, ce sont même les anciens stocks qu'ils sont en train de vendre », témoigne un consommateur.

En effet, dans un document signé du directeur régional de la Sabc pour le Littoral, il est indiqué que dès le 1er mars, les tarifs des boissons sont modifiés « pour tenir compte de la loi des finances 2019 ». Pour les bières blondes de 33 et 65 Cl, l'augmentation est de l'ordre de 50 F. Les boissons gazeuses, les formats PET de certaines marques, notamment ont aussi vu leurs prix changés.

L'opérateur Guinness également a publié nouvelle grille tarifaire de ces produits par article et par zone d'application. Globalement, l'augmentation varie entre 50 et 100F. Que ce soit les bières, les alcools-mix, les boissons gazeuses, des boissons énergisantes, des boisons maltées.

Le ministre du Commerce prenant acte de « la récente augmentation des prix des produits brassicoles », convie les présidents des associations de défense des droits de consommateurs à une concertation avec l'industrie et les syndicats de distribution des produits brassicoles. Ce sera le 06 mars prochain. Il faut dire que cette augmentation était quelque peu attendue depuis l'entrée en application de la loi de finances 2019.

En effet, la circulaire portant Instructions relatives à l'exécution des lois de finances pour l'exercice 2019 prescrivait un élargissement du champ d'application du droit d'accises spécifique aux boissons gazeuses, sodas et autres boissons sucrées importés, le réajustement du tarif du droit d'accises spécifiques sur les vins et liqueurs.

Cameroun

Jamais sans les amazones

Les femmes de l'armée, de la gendarmerie nationale et de la police ont apporté une touche… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.