4 Mars 2019

Rwanda: «The mercy of the jungle» - L'Etalon dont Kagame ne voulait pas

«Un Etalon diplomatiquement correct ? » Telle était la question-titre de notre Edito du lundi 4 mars 2019 après le sacre du Rwandais Joël Karekezi au 26e FESPACO pour son film «The mercy of the jungle».

«Diplomatiquement correct», pensions-nous comme de nombreux autres observateurs parce que, comme par hasard, le Rwanda était l'invité d'honneur de l'édition du cinquantenaire et son président, Paul Kagame, était samedi dernier au palais des Sports de Ouaga 2000 pour la cérémonie de clôture. On aurait donc déroulé doublement le tapis rouge pour l'homme mince de Kigali.

En réalité, selon des sources bien introduites, les autorités rwandaises ne votaient pas spécialement pour cette œuvre qui ne serait pas en tout point conforme à l'évangile selon saint Paul.

Elles auraient même fait des pressions discrètes auprès des responsables burkinabè pour extirper le futur Etalon d'or de la sélection officielle ; ce que ceux-ci ont refusé poliment mais fermement, au motif qu'il n'est pas dans les usages du politique de s'ingérer dans un domaine qui n'est pas de son ressort.

On a de ce fait presque frôlé l'incident diplomatique. De quoi les censeurs auront donc l'air, maintenant que le produit dont ils ne voulaient pas a permis au pays des Mille collines d'inscrire pour la première fois son nom au palmarès de la biennale de Ouaga ? Cela aura-t-il valeur d'absolution pour « l'hérétique » Karekezi ?

Rwanda

Vers la reconstruction des femmes violées pendant le génocide

Plus de trois cent mille femmes auraient été victimes de viols pendant le drame. Vingt-cinq ans… Plus »

Copyright © 2019 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.