Cote d'Ivoire: Salon international de l'agriculture de Paris - Sangafowa Coulibaly exalte la coopération ivoiro-française

« La coopération entre la France et la Côte d'Ivoire en matière agricole : Quelles perspectives pour une agriculture durable ». C'est autour de ce thème que le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Sangafowa Coulibaly, a salué le jeudi dernier, la coopération entre la France et la Côte d'Ivoire, notamment dans le domaine agricole. Et cela, lors de la conférence marquant la Journée ivoirienne au 56ème Salon international de l'agriculture de Paris (Sia 2019), en présence du ministre français de l'Agriculture et de l'Alimentation, Didier Guillaume.

A la faveur de cette conférence, Sangafowa Coulibaly a dit fonder beaucoup d'espoir dans cette coopération pour amorcer la 2ème phase du Programme national d'investissement agricole (PNIA 2, 2018-2025) qui vise la transformation structurelle de l'économie agricole en Côte d'Ivoire. Et selon le ministre ivoirien, si la France a été désignée pays à l'honneur pour la 5ème édition du Salon international de l'agriculture et des ressources animales d'Abidjan (Sara 2019), prévu du 22 novembre au 1er décembre 2019, cela n'est pas fortuit. Pour lui, en allant au Sara, ce n'est pas seulement à la Côte d'Ivoire que l'on s'adresse mais aux 15 Etats de l'Afrique de l'Ouest. Aussi a-t-il invité son homologue français ainsi que le Président français, Emmanuel Macron, à honorer de leur présence le Sara 2019, au nom du Gouvernement et du Président ivoiriens.

Quant au ministre Didier Guillaume, il a fait savoir que le Sara sera le moment de renforcer cette forte coopération. Précisant que 2019 sera une édition d'importance plus grande car la France est le pays à l'honneur et devra honorer cette place. Annonçant une participation qualitative de son pays. Invitant séance tenante, les entreprises françaises de s'inscrire pour honorer le Sara par une forte présence économique. « La Côte d'Ivoire est un pays majeur en Afrique et un pays agricole majeur avec une grande richesse agricole, qu'elle soit animale et végétale, et surtout en matière de production du cacao », a reconnu le ministre français. Avant d'insister sur la pérennisation des ressources naturelles qui doit être une exigence majeure.

Conscient de l'engagement de la Côte d'Ivoire dans la lutte contre la déforestation, Didier Guillaume a réaffirmé la détermination de la France à accompagner ce pays vers une « agriculture zéro déforestation » et plus particulièrement vers un « cacao zéro déforestation ». Il a rappelé par ailleurs que l'Agence française de développement (Afd) a engagé 142 millions d'euros (plus de 93 milliards FCFA) dans le Contrat de désendettement et de développement (C2D), en faveur de la Côte d'Ivoire. En 2017, l'exportation des produits agricoles et agroalimentaires de la France vers la Côte d'Ivoire se chiffrait à € 302 millions (Plus de 198 milliards FCFA) (tabac, boissons, produits laitiers, etc.) quand les importations s'établissaient à € 749 millions (Plus de 491 milliards FCFA) (fèves de cacao et produits tropicaux, etc.). Le SIA 2019 s'est déroulé du 23 février au 03 mars au Parc des expositions, Porte de Versailles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.