5 Mars 2019

Ile Maurice: Excuses de la MBC - «Le journaliste a été crucifié»

Il a le sens de la métaphore... Le directeur général par intérim de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) Anooj Ramsurrun, a déclaré que le journaliste qui a réalisé le reportage dans le caveau du père Laval avait subi la plus grande des punitions, celle de l'opprobre public. «Il a été crucifié.» «Le public l'a puni, lapidé.»

Il intervenait à l'issue d'une rencontre avec le père Gérard Mongelard, ce mardi 5 mars après-midi, au siège de la radiotélévision nationale, à Réduit. Le journaliste en question, Azaghen Runghen, avait demandé à des Mauriciens ce qu'ils pensaient de la victoire de Pravind Jugnauth au Privy Council, le 25 février, dans ce lieu saint.

«Ce journaliste ne pourra plus faire ce genre de reportage. (... ) il a subi la plus grande des punitions, nous ne pourrons pas aller au-delà.» Anooj Ramsurrun s'est étendu sur le pardon et la nécessité de tourner la page.

Quant au père Mongelard, il affirme avoir eu une discussion très franche. La direction de la MBC lui a expliqué qu'elle avait pris des mesures contre ce journaliste «qui a commis un acte bien grave. Le tissu social est fragile, on ne peut pas faire n'importe quoi avec la religion. J'ai demandé que cela ne se répète jamais». Le porte-parole du Diocèse, en l'absence de Jean-Maurice Labour, voudrait que l'Eglise et la MBC travaillent ensemble, afin de permettre à chacun d'apprendre la culture, la religion de l'autre.

Le président de la MBC, Beejhaye Ramdenee, également, assure que ce genre d'écart ne se reproduira pas. «Nous avons dissipé tous les malentendus avec l'évêché. Nous devons travailler ensemble, nous n'avons jamais eu l'intention d'offenser l'Eglise.»

Le père Mongelard a accepté la lettre et les excuses de la MBC, qu'il va transmettre au cardinal Piat.

Ile Maurice

Crime à Quatre-Bornes - Le présumé meurtrier devant la justice

Kovilen François a comparu devant la justice ce mercredi 17 juillet. Une accusation provisoire de meurtre a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.