5 Mars 2019

Cote d'Ivoire: Mobile money - Les tarifs toujours en hausse, malgré l'interpellation de l'Artci

Les nouveaux tarifs du Mobile money décidés par les maisons de téléphonie, vers la fin du mois de février, n'ont pas connu de réduction malgré une injonction de l'Autorité de régulation des télécommunications/Tic (Artci), le 26 février 2019.

Les nouveaux tarifs des transferts d'argent tels que décidés par les entreprises de télécommunications exerçant en Côte d'Ivoire, sont restés tels, malgré l'injonction de l'autorité de régulation. On se rend, en effet, compte de cet état de fait, aussi bien au niveau du transfert d'argent que du paiement des factures, via le mobile.

Or, le 26 février 2019, quelques jours après la mise en application de ces tarifs, l'Artci avait haussé le ton. « Les nouveaux tarifs constatés à ce jour sur les services de transferts d'argent via mobile n'ont pas fait l'objet de communication préalable à l'Artci. Par conséquent, l'Artci exige de tous les opérateurs de téléphonie mobile l'arrêt immédiat de leur application », avait ordonné le gendarme du secteur.

Bien avant, les opérateurs de mobile avaient annoncé une hausse de 7,2% sur les tarifications du mobile money. Comme argument, ces maisons avaient avancé une nouvelle taxation au niveau des impôts.

Avant l'Artci, les impôts et le gouvernement avaient condamné cette augmentation. Malgré ces différentes interpellations, force est de constater qu'aujourd'hui encore, ces tarifs n'ont pas encore été réduits au grand dam des consommateurs.

Cote d'Ivoire

Préparation CAN 2019 - Deux stages et 3 matchs amicaux pour la Côte d'Ivoire

La Côte d'Ivoire a dévoilé son programme de préparation pour la CAN 2019. Ibrahim Kamara a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.