Afrique Centrale: Abbas Mahamat Tolli répond au patronat de la Cemac

Libreville — Dans une interview accordée au quotidien gouvernemental camerounais, Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) rejette les accusations de pénurie de devises dans la sous-région. C'est ce que rapporte le Journal Intégration.

Face à l'inquiétude des opérateurs économiques qui affirment que leurs activités pâtissent de la pénurie des devises dans les banques, le gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac) s'est voulu rassurant : « Il ne s'agit nullement d'une pénurie de devises dans la communauté. La situation de la stabilité externe de notre monnaie est confortable. Le taux de couverture extérieure de la monnaie s'est établi à 61,97% au 31 janvier 2019, contre 57,46% à fin décembre 2017, correspondant à environ trois mois d'importations. La Banque Centrale dispose donc de devises en quantité suffisante pour répondre à tout moment aux besoins économiques des Etats membres de la Cemac ».

Abbas Mahamat Tolli s'exprimait ainsi dans les colonnes de Cameroon Tribune, le quotidien gouvernemental du Cameroun dans son édition du lundi 04 mars. Une réponse au patronat de la Cemac, qui en février dernier à Yaoundé au cours du salon Promote, pointait une crise des devises qui avait un impact sur leurs activités.

Le grand argentier de la sous-région Afrique centrale ajoute sur le sujet : « la procédure d'obtention des devises est simple. Les agents économiques désireux de régler les opérations avec l'extérieur devraient en effet s'adresser aux banques agrées de la CEMAC. Celles-ci sont tenues d'exécuter toutes les demandes de transferts de la clientèle dans les 48heures suivant le dépôt desdites demandes à leur guichet, sous réserve que toutes les conditions et les pièces exigibles en application de la règlementation de change soient réunies... ».

Le Tchadien Abbas Mahamat Tolli explique qu' «en cas d'insuffisance de trésorerie en devise au sein des banques, elles transmettent immédiatement à la Banque Centrale les dossiers relatifs aux différentes demandes. La Banque Centrale se charge alors d'exécuter l'opération de transfert correspondant au besoin exprimé par la banque sur la base des dossiers de la clientèle. Au regard de ce qui précède, il est apparu clairement que beaucoup de banques de la communauté sont en marge des règles encadrant le mécanisme de règlement des opérations internationales».

Pour la Beac, la situation des devises n'est pas propre au Cameroun, car, «il s'agit d'un constat fait dans l'ensemble des Etats de la Cemac»,

Au sujet des délais de traitement des demandes de devises par les banques commerciales à la Banque Centrale, le gouverneur Abbas Mahamat Tolli précise que «... La Banque Centrale a amélioré depuis septembre 2018 son dispositif opérationnel y relatif. Nous avons, en effet créé au siège de la Banque Centrale, une cellule dédiée spécifiquement aux études des dossiers de transferts et au suivi du respect des dispositions de la réglementation des charges. Ainsi, les délais de traitement des demandes de transfert de la clientèle des banques déposées aux guichets de la Banque Centrale sont en moyenne de 48h ». (Source Le journal integration).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.