Algérie: "Libérer l'Algérie", la chanson d'artistes algériens contre le "5e mandat" d'Abdelaziz Bouteflika

Alors que la jeunesse algérienne manifeste contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidence, un collectif d'artistes algériens a publié une chanson contre le "cinquième mandat", devenue virale sur les réseaux sociaux, dans laquelle ils appellent à "Libérer l'Algérie".

Dans une vidéo largement diffusée sur YouTube, des artistes algériens, femmes et hommes, parmi lesquels Djam, Amel Zen, Idir et Benaibouche défilent, se libérant de chaînes, enlevant leurs baillons et brandissant une rose. "Le peuple va libérer l'Algérie" dit le refrain de leur chanson poignante. "Système dégage", "Un seul héros, le peuple", "La jeunesse prend son destin en main", "Pour un Etat de droit", "Peuple uni, peuple vainqueur", proclament-ils sur des pancartes en français, en arabe et en tamazight, réclamant un "changement radical".

Ces derniers jours, des milliers de jeunes Algériens sont descendus dans la rue contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat de président de la République.

Malgré ces manifestations sans précédent depuis son accession à la tête de l'Etat en 1999, ce dernier a déposé sa candidature, provoquant de nouvelles marches à Alger et dans de nombreuses autres villes algériennes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.