6 Mars 2019

Afrique de l'Est: Eurus Energy injecte 10 millions de dollars dans Windlab East Africa Windlab Limited

Les actifs de Windlab en Afrique de l'Est se composent actuellement d'un important portefeuille de projets de développement, totalisant environ 1 650 MW de capacité potentielle, allant de projets en phase de démarrage au parc éolien approuvé de 300 MW de Miombo Hewani en Tanzanie, qui a été sélectionné dans un processus de démarrage parrainé par le gouvernement.

Au Kenya, Windlab s'est associé au gouvernement du comté de Meru pour le développement d'un projet d'énergie renouvelable hybride comprenant l'éolien, le solaire et le stockage de batteries pour une production allant jusqu'à 166 MW dans le cadre d'un projet PPP.

Windlab utilisera ce financement pour accélérer le développement de projets clés en Afrique de l'Est afin de répondre à l'importante demande d'électricité non satisfaite. Selon la Banque mondiale, la population de l'Afrique subsaharienne dépasse aujourd'hui le milliard d'habitants et connaît l'un des taux de croissance du PIB les plus rapides au monde : Éthiopie 8,2%, Kenya 5,5%, Tanzanie 6,8%. Cependant, la disponibilité de l'électricité et la capacité de production restent très faibles; par exemple, la Tanzanie a une population de 59 millions d'habitants, mais seulement 1 600 MW de capacité de production.

Ressource éolienne importante en Afrique de l'Est

L'Afrique de l'Est dispose d'une excellente ressource éolienne, ressource importante complétant la saison sèche, alors que le secteur de l'hydroélectricité est souvent sous pression. Avec les interconnexions régionales actuelles et futures, un secteur intégré de l'électricité en Afrique de l'Est est le meilleur résultat pour une population qui croît rapidement. Nous sommes ravis d'obtenir le soutien d'Eurus Energy en tant que partenaire de WEA. Nous travaillerons ensemble pour accélérer le développement de nos projets dans cette région. Si nombre de ces marchés ne sont pas sans difficultés, la nécessité d'investir massivement dans les infrastructures de production d'électricité est évidente. L'éolien et le solaire sont de loin les technologies les moins chères et les plus rapides à déployer et, par conséquent, nous prévoyons que la plupart des nouvelles demandes devront être satisfaites, grâce aux énergies renouvelables. Le portefeuille diversifié de WEA et l'expérience de la société en matière de développement lui permettent de tirer profits de ces opportunités , a déclaré Roger Price, Président et Directeur Général de Windlab.

Eurus jouit d'une longue et fructueuse relation de travail avec Windlab après avoir réalisé ensemble le parc éolien de Coonooer Bridge (Australie) et le projet hybride novateur Kennedy Energy Park (Australie). » Nous nous félicitons de leur capacité technologique à identifier et développer les meilleures ressources éoliennes et nous sommes ravis d'avoir l'opportunité de poursuivre notre partenariat et de travailler ensemble dans ces marchés émergents passionnants » a ajouté Hideyuki Inazumi, Directeur Général d'Eurus Energy.

Afrique de l'Est

Le Gouvernement de l'accord national est le " fruit " du dialogue soudanais

La nation soudanaise attende de ses différents spectres politiques et communautaires ainsi que les milieux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.