7 Mars 2019

Afrique du Sud: Deux fermiers blancs condamnés pour le meurtre d'un jeune noir

Deux fermiers blancs ont été condamnés à 18 ans et 23 ans de prison mercredi 6 mars pour le meurtre d'un adolescent noir. L'affaire, qui remonte à 2017, avait provoqué des émeutes dans cette région reculée du Nord-Ouest.

Avril 2017. Deux fermiers blancs surprennent un l'adolescent en train, selon eux, de voler des plants de tournesols dans leur champ. Les deux hommes mettent l'adolescent à l'arrière de leur camionnette pour le conduire au poste de police. Puis il affirment que celui-ci a sauté du véhicule en marche, se brisant la nuque. Après enquête, la justice a conclu que le jeune de 15 ans avait été battu puis jeté du véhicule par l'un des fermiers.

Les deux hommes ont été condamnés pour meurtre et enlèvement. L'affaire avait provoqué une onde de choc dans le pays, rappelant que les incidents à caractère racistes restent fréquents, notamment dans les zones rurales, 25 ans après la fin du régime de l'apartheid.

Les deux fermiers en question n'ont que 28 et 35 ans et sont issus de la communauté Afrikaaners, ces Sud-Africains blancs d'origine néerlandaise souvent accusés de ne pas avoir changé de comportement vis-à-vis de la majorité noire.

Un an plus tôt, un incident similaire s'était produit dans la province reculée du Mpumalanga. Deux fermiers blancs avaient tenté d'enfermer dans un cercueil un ouvrier noir qu'ils accusaient d'avoir pénétré sur leur propriété. Les deux hommes, qui avaient filmé la scène, avaient été condamnés à des peines de 19 et 16 ans de prison.

Afrique du Sud

Athlétisme (championnats d'Afrique U18 et U20) - Le Kenya et l'Afrique du Sud au-dessus du lot

Les lampions se sont éteints sur la compétition, samedi, au stade Félix Houphouët-Boigny. Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.