Afrique de l'Ouest: Le Nasdaq met sa technologie de surveillance de marché à la disposition de la BRVM

Photo: Lejecos
Le Nasdaq met sa technologie de surveillance de marché à la disposition de la BRVM

Dakar — Le marché boursier Nasdaq va mettre à la disposition de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d'Abidjan sa technologie de surveillance du marché en vertu d'un accord signé entre les deux structures, rapporte un communiqué de presse.

"La BRVM mettra en œuvre la technologie de NASDAQ afin de surveiller les activités de négociation inter-marchés et multi-actifs", explique le texte.

"Nous sommes ravis de commencer cette nouvelle collaboration avec le NASDAQ en utilisant sa technologie de surveillance du marché de renommée mondiale, SMARTS", a déclaré Félix Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la BRVM.

Il a souligné qu"'au cours des cinq dernières années", la Bourse régionale a "pris de nombreuses mesures énergiques pour redynamiser" le marché et "augmenter les opportunités d'investissement dans les États membres d'Afrique de l'Ouest".

"La BRVM cherche à mettre en œuvre sa stratégie de croissance pour la période 2019-2020, notamment en cherchant des possibilités de tirer profit des nouvelles technologies pour créer un marché des capitaux encore plus fort et plus sain dans notre sous-région", a-t-il souligné.

Pour James Martin, directeur régional, EMEA, Market Technology, NASDAQ, "la mise en œuvre d'une solution de référence en matière de surveillance est essentielle pour assurer un environnement commercial sûr et transparent sur un marché intégré comme la BRVM".

La technologie de marché de NASDAQ est utilisée par plus de 250 organisations mondiales de gestion de marché et d'acteurs du marché dans plus de 50 pays avec des solutions technologiques de pointe.

La BRVM a été créée le 18 décembre 1996 à Cotonou (Bénin). Il s'agit d'un marché électronique entièrement intégré avec huit pays membres d'Afrique de l'Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.