Tunisie: La Tunisie, l'Algérie et l'Egypte appellent à une solution politique

Lors d'une réunion tripartite mardi au Caire, les ministres des Affaires étrangères tunisien, égyptien et algérien ont mis en garde contre la poursuite de la détérioration de la situation sécuritaire, économique et sociale en Libye.

" La crise en Libye aura sans nul doute un impact négatif sur la situation dans les pays voisins ainsi que sur les efforts de lutte contre le terrorisme dans la région ", ont-ils averti, cités dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Les ministres ont réaffirmé leur engagement à poursuivre l'effort pour impulser le dialogue entre les protagonistes libyens dans le cadre d'un consensus de manière à faire prévaloir l'intérêt supérieur de la Libye, préserver son unité et sa souveraineté et rétablir la sécurité et la stabilité.

" Une solution politique est jugée indispensable pour sortir du statu quo en Libye ", ont-ils plaidé, réaffirmant leur disposition à aider les Libyens à mener à bien les prochaines échéances politiques sous l'égide de l'organisation onusienne et conformément au plan de l'envoyé des Nations unies en Libye, Ghassan Salamé.

Une déclaration finale a été publiée à l'issue de la réunion réitérant l'engagement des trois pays à continuer de soutenir la Libye dans cette étape délicate pour parvenir à une réconciliation nationale.

A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, a dit soutenir les efforts de réconciliation en Libye, jugeant " indispensable " de parvenir à une solution interlibyenne et consensuelle parrainée par les Nations unies.

" Tout règlement politique de la crise doit être interlibyen, parrainé par l'organisation onusienne ", a-t-il souligné, réaffirmant sont rejet catégorique de toute ingérence étrangère dans ce pays déchiré par la guerre.

Il convient de noter qu'il a été convenu de tenir la prochaine réunion tripartite à Tunis. La rencontre sera consacrée à l'examen de l'évolution de la situation en Libye et des perspectives d'un règlement politique de la crise dans le cadre de l'initiative tripartite lancée par le président de la République, Béji Caïd Essebsi. (TAP)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.