7 Mars 2019

Tunisie: Favoriser la transition numérique

Les travaux de ce sommet seront axés sur trois grands volets relatifs à la nouvelle génération des techniques technologiques financières, les perspectives africaines en plus du financement islamique à l'ère des technologies financières entre les aspirations et les défis.

Nouveau produit

Ce sommet sera une opportunité pour favoriser la transition numérique et contribuer à améliorer l'industrie de la finance islamique à l'échelle locale et africaine. Il sera l'occasion pour le lancement d'un nouveau produit pour la gestion des liquidités (I-Trade), en utilisant la technique de «Blockchain», et du Fonds africain d'appui des jeunes pour concrétiser leurs idées de projets, ainsi que le lancement d'une pépinière qui facilitera l'intégration des start-up dans le tissu économique africain. Aussi, des accords de partenariat et des contrats de coopération seront conclus avec le groupe de la BID, ainsi que des sociétés tunisiennes, en l'occurrence la Bfpme. D'autres accords seront conclus également entre des grandes firmes technologiques, des fonds d'investissement et des start-up, afin de les accompagner dans la concrétisation de leurs idées de projets.

Opportunités

Prendront part à ce sommet 120 participants représentants de firmes technologiques, d'institutions financières et de décideurs africains. Le sommet sera suivi par d'autres rencontres semblables en novembre prochain au Sénégal et en Algérie. Il est à rappeler que les perspectives dans ce domaine sont prometteuses en Afrique. Le taux de développement de cette catégorie de finances évoluera de 5% actuellement à 10% à l'horizon de 2023. Ce premier sommet africain des technologies de la finance islamique constitue un rendez-vous d'envergure puisqu'il ouvre de larges perspectives pour développer cette catégorie de finance, outre la présentation de l'expérience tunisienne dans le domaine de la finance islamique.

Le continent africain a bénéficié du tiers des finances de la Banque islamique de développement depuis sa création. Il est à préciser que 35% des Africains ont un compte bancaire. La finance islamique a, également, des perspectives prometteuses dans les pays maghrébins puisque la plupart des pays de la région ont développé les législations et les lois organisant cette technique.

Tunisie

Pas de CAN 2019 pour Syam Ben Youssef qui annonce sa retraite internationale

C'est l'information du jour en Tunisie. A un mois du début de la CAN 2019 (21 juin - 19 juillet), Syam Ben… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.