7 Mars 2019

Algérie: Grand sud et hauts plateaux - Près de 70% de l'éctricité consommée proviennent du solaire

Alger — La vingtaine de centrales photovoltaïques créées, depuis 2014, dans les hauts plateaux et le sud, ont fourni près de 70% de l'électricité consommée par 14 wilayas de ces régions, a indiqué jeudi à Alger la directrice de la société "SKTM", filière de Sonelgaz.

S'exprimant en marge de la 2ème édition du Salon international de l'environnement et des énergies renouvelables (Sieera-2019), Mme Baya Belarbia, a expliqué dans une déclaration à l'APS, que ces centrales situées dans des wilayas comme Sidi Belabbes, Saida, El Bayadh, Naâma, Djelfa, Laghouat, M'sila, Ouargla, Batna, avaient permis une alimentation en énergie électrique, provenant exclusivement des émanations ardentes du soleil, tout en sauvegardant l'environnement.

Grâce à ces résultats "positifs", la "SKTM" s'est vue confier un nouveau programme consistant à rendre autonome les centrales photovoltaïques implantées notamment dans le sud, afin d'éviter l'utilisation, au maximum, du fioul, excessivement coûteux et polluant.

Ainsi ces centrales fonctionneront, seulement, à l'aide d'énergie solaire, gratuite et propre. Cela permettra de faire des économies énormes au profit du trésor public, a-t-elle souligné.

Selon Mme Belarbia, l'utilisation exclusive de l'énergie solaire dans le fonctionnement de ces installations va permettre aussi de faire de réduire les coûts liés à la maintenance et l'exploitation de ces équipements.

Elle a, dans ce sens, rappelé que la "SKTM" avait procédé, à partir de 2014, à la réalisation de projets photovoltaïques pilotes, ainsi que de stations de mesures météorologiques servant à quantifier le potentiel solaire et éolien des hauts plateaux et du sud.

La première installation d'une station de photovoltaïques, pilote d'une capacité de 1 méga watts, avait été réalisée à Ghardaïa, dans le but de tester les différentes technologies disponibles et choisir la mieux adaptée au climat aride des hauts plateaux et du sud algérien, a-t-elle précisé.

Par ailleurs, une station éolienne pilote a été réalisée dans la ville de kabartan (wilaya d'Adra) et est actuellement opérationnelle.

Ces installations pilotes, a-t-elle poursuivi, servent à vérifier et confirmer d'abord le potentiel solaire et éolien des régions ciblées pour voir ensuite choisir laquelle des technologies est la plus adéquate.

La SKTM a aussi lancé un autre projet de plus de 300Méga watts sur 20 centrales dont la capacité varie entre 3 et 60 Méga watts, dont la plus grande (60 Méga watts) se trouve à Laghouat, a-t-elle ajouté.

La "SKTM", est une filière du groupe Sonelgaz, chargée de la gestion des parcs de photovoltaïques et d'éoliennes, situées dans le grand sud et les hauts plateaux. Elle contribue activement au développement des énergies renouvelables en général.

Algérie

L'Algérie contribue de façon considérable au développement de l'énergie en Afrique

L'Algérie contribue de façon considérable au développement de l'énergie sur le… Plus »

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.