Cameroun: L'avocate camerounaise Michèle Ndoki inculpée et mise sous mandat de dépôt

Elle a été mise sous mandat de dépôt ce 7 mars à la prison principale de Yaoundé, la capitale camerounaise sur hautes instructions du ministre camerounais de la justice Laurent Esso. Après son passage éclair par devant le tribunal militaire.

Interpellée le 26 février 2019, maître Michèle Ndoki avait été conduite dans les locaux du Groupement Spécial d'Opération (GSO). C'est dans cette unité spéciale de la police nationale que l'avocate et vice-présidente en charge des femmes du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), devait être auditionnée le 28 février dernier.

«Le Barreau relève que les images de l'arrestation de Me Michèle Ndoki portent atteinte à sa dignité en tant qu'être humain, avocat et femme et ce, à quelques jours de la célébration de la Journée Internationale de la Femme», s'était insurgé Me Charles Tchakoute Patie, président de l'Ordre national des avocats du Cameroun , demandant sa libération immédiate.

Elle rejoint ainsi en prison le président ce parti d'opposition Maurice KAMTO, Penda EKOKA, Alain FOGUE, Albert Dzongang, le célèbre chanteur Valsero et autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.