Burkina Faso: Le général Bassolé évacué en Tunisie pour des soins

Le général Djibrill Bassolé

Au Burkina Faso, Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères sous Blaise Compaoré a été évacué en Tunisie le 6 mars pour des soins après avoir comparu devant le tribunal.

Il avait plusieurs fois souhaité aller se soigner hors du pays, mais il en avait été empêché par le tribunal militaire. Il est accusé de complicité d'attentat à la sûreté de l'Etat, trahison, coups et blessures. Et selon les termes de l'évacuation, il devra revenir au Burkina Faso après les soins.

Accompagné par un médecin militaire et des agents de sécurité, l'ancien patron de la diplomatie burkinabè est évacué pour des problèmes cardiaques. Selon une source proche du pouvoir, le gouvernement a donné son feu vert après l'avis du tribunal militaire pour des raisons humanitaires.

Et selon les termes de l'évacuation, il devra revenir au Burkina Faso après les soins. « Nous avons toutes les assurances qu'il reviendra » affirme une source gouvernementale.

Ce n'est pas la première fois que Djibrill Bassolé demande a être soigné à l'étranger. Toutes ses demandes avaient été rejetées par la justice, mais selon un de ses proches son état de santé s'est dégradé ces dernières semaines.

Pour Achille Tapsoba du CDP, le parti de l'ancien président Blaise Compaoré, « c'est un soulagement qu'il soit enfin évacué en Tunisie ». Pour le premier vice-président du CDP, la justice aurait dû prendre cette décision depuis longtemps.

Quant à la suite de sa carrière, Achille Taspba estime que le général Bassolé est libre de s'engager s'il n'est pas condamné par le tribunal militaire.

Dans l'entourage de l'ancien chef de la diplomatie burkinabè , on reconnaît que Djibrill Bassolé s'est un peu éloigné de la politique depuis plusieurs mois, mais loin de lui l'idée d'abandonner.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.