Afrique: Banque africaine de développement - Malabo va accueillir les assemblées annuelles de l'institution

Les rencontres se tiendront du 11 au 14 juin, dans la capitale équato-guinéenne, ont annoncé la banque et le pays hôte, dans un communiqué, suite à la signature d'un protocole d'accord entre les deux parties.

« Le gouvernement et la population de Guinée équatoriale sont prêts et ont hâte d'accueillir l'événement phare de la Banque africaine de développement, en 2019 », a déclaré Bernardo Abaga Ndong, coordinateur général du comité national technique équato-guinéen, en charge de l'organisation des assises.

« Nous sommes déterminés à faire de ces Assemblées annuelles dans notre pays, un succès des plus retentissants, qui renforcera notre prestige national, car un événement avec plus de trois mille participants n'est pas une mince affaire à organiser », a-t-il ajouté.

Cette année, les assemblées annuelles du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) seront placées sur le thème de l'intégration régionale, l'une des cinq grandes priorités stratégiques de la BAD : allumer et alimenter l'Afrique; nourrir l'Afrique; industrialiser l'Afrique; intégrer l'Afrique et améliorer la qualité de la vie des peuples d'Afrique. Ces réunions font suite à celles qui ont été organisées en Corée du sud et en Inde, ces deux dernières années.

Environ trois mille participants devront prendre part à ces réunions annuelles, parmi lesquels des ministres des Finances, des gouverneurs de banques centrales, des banquiers, des parlementaires, des représentants de la société civile, des dirigeants d'organisations internationales et chefs d'entreprises de premier plan issus des Etats membres de cette institution financière.

Peuplé d'un milliard d'habitants, le continent africain génère un PIB total de trois mille quatre cents milliards de dollars et constitue un marché susceptible de créer d'immenses opportunités pour les entrepreneurs du continent. Ses dirigeants ne doivent pas dormir sur leurs lauriers, s'ils veulent réellement favoriser le développement dans leurs pays respectifs.

« Mais pour arriver à un tel résultat, les gouvernements africains et les communautés économiques régionales doivent intensifier leurs efforts pour faciliter la libre circulation des personnes, des biens, des services et du commerce à travers leurs frontières », souligne la BAD.

La BAD, dont le siège est à Abidjan, compte qutre-vingts pays membres, parmi lesquels cinquante-quatre d'Afrique et vingt-six d'Europe, d'Amérique et d'Asie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.