Burkina Faso: Procès putsch manqué - Le général Diendéré malade, l'audience suspendue

Le général Djibrill Bassolé

Ce n'est vraiment pas la pleine forme pour les deux généraux poursuivis dans le cadre du coup d'Etat de septembre 2015.

Après avoir attendu longtemps le moment pour aller se soigner à l'étranger, c'est finalement le 6 mars que le général Djibrill Bassolé sera évacué en Tunisie pour des soins.

Le lendemain, le jeudi 7 mars, dans la salle des banquets de Ouaga 2000, où a lieu le procès du putsch, l'on apprendra que le général Gilbert Diendéré, le cerveau présumé du coup de force, est également malade.

Dès la reprise de l'audience, Me Yelkouni Olivier, son avocat a pris la parole pour demander une suspension, car son client est incapable de prendre part au débat, eu égard à sa santé.

Le parquet et les avocats de la partie civile n'y ont pas trouvé d'inconvénient à ce que le tribunal accède à la requête.

L'audience a donc été suspendue, elle reprend le lundi 11 mars 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.