7 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Ebola toujours menaçant dans deux localités

L'épidémie de la maladie à virus Ebola n'est toujours pas sous contrôle dans deux localités. Butembo et Katwa, où Médecins sans frontières s'est retirée à la suite de l'incendie de deux de ces centres médicaux.

Les données cliniques démontrent que l'épidémie est maîtrisée dans la majorité des zones de santé touchées selon les autorités congolaises, et notamment dans l'Ituri.

En revanche, Butembo et Katwa, dans le Nord-Kivu, restent deux zones de santé qui continuent à alimenter cette épidémie, d'après l'organisation « Médecins sans frontières».

Plus de 86% des nouveaux cas y ont été confirmés au cours des trois dernières semaines.

L'insécurité entrave la riposte

L'insécurité entrave en effet le travail des équipes médicales. Ainsi à Butembo, les activités de riposte contre l'épidémie ont à plusieurs reprises été perturbées par des attaques. Ce que regrette le référent sanitaire de MSF dans la localité, Ousmane Sene.

"On a constaté qu'il y a beaucoup de résistance et on a constaté beaucoup de militarisation (de la zone) et cette situation s'est détériorée. Ce qui a entrainé la destruction du centre de Katwa et après celui de Butembo."

Un centre de traitement de la maladie à virus Ebola a été fermé la semaine dernière après une attaque conduite par des hommes armés à Butembo.

MSF s'inquiète

La présidente internationale de MSF, Joanne Liu, appelle à un renforcement de la riposte dans cette zone et elle avoue redouter le pire car les nouveaux cas sont souvent des personnes qui viennent de de localités éloignées.

"Notre inquiétude est qu'il y a l'épicentre à Goma, Butembo n'est pas loin et on sait que c'est une population d'un million de personnes. On sait qu'un grand pourcentage des décès dans la communauté, les gens qui se présentent aujourd'hui ne font pas partie de la chaine de transmission. Donc l'étendue est plus grande."

Suite au retrait des équipes de MSF de Butembo et Katwa, le ministère de la Santé congolais a annoncé aujourd'hui avoir repris la gestion des centres de lutte contre Ebola, en collaboration avec l'OMS et UNICEF.

La dixième épidémie d'Ebola a été déclarée officiellement le 1er août 2018 dans la province du Nord-Kivu avant de toucher quelques jours plus tard la province voisine de l'Ituri, dans le nord-est du pays. Officiellement, plus de 900 cas ont été recensés avec un total de 569 décès.

Congo-Kinshasa

Violences en Ituri - Plus d'une centaine de morts en cinq jours

Des décès ont été enregistrés en moins d'une semaine lors des attaques à… Plus »

Copyright © 2019 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.