8 Mars 2019

Mali: Industrie textile - Le dialogue social en panne au niveau de COMATEX - SA

C'est le constat des responsables syndicaux de la compagnie malienne de textile (COMATEX-SA). Ils reprochent au nouveau Directeur général de nationalité chinoise d'avoir pris des mesures à l'encontre de leurs intérêts matériels et moraux.

Pour pallier le manque de dialogue social, les travailleurs de cette unité industrielle de Ségou ont observé, du 27 février au vendredi 1èr Mars 2019, une grève d'avertissement. Aussi, ils exigent de meilleures conditions de travail et de vie.

Depuis plusieurs années, la COMATEX-SA est confrontée à des difficultés de gestion financière. L'entreprise se trouve actuellement dans de graves difficultés de trésorerie sans précédent.

Cette situation trouve son origine du fait de problèmes d'ordre conjoncturel et structurel. Aussi, elle est exacerbée par le grand retard accusé dans la concrétisation de certains engagements.

En effet, les responsables des comités syndicaux s'emploient à observer des arrêts de travail, à travers une série de grèves. Ce, dans le but d'améliorer les conditions de travail et de vie des ouvriers de la vielle unité industrielle.

Avec l'arrivée du nouveau Directeur général, la situation reste inchangée. Au point d'aggraver l'état de précarité avec de bas salaires. D'où la nouvelle grève d'avertissement de soixante-douze heures.

Lors cette grève, on a noté six points de revendications, à savoir : le paiement des primes d'encouragement du 2ème ,3ème et 4ème trimestre de l'année 2018 ; paiement de la prime annuelle de 2018 ; le paiement des allocations familiales du 2ème ,3ème et 4ème trimestre de l'année 2018 ; l'amélioration des grilles salariales appliquées dans le secteur privé conformément aux pourcentages obtenus dans la nouvelle grille des fonctionnaires.

S'y ajoutent la transposition de la valeur indiciaire de 2014 en termes de pourcentage d'augmentation de salaire dans le secteur privé ; l'établissement de l'égalité des âges de départ à la retraite dans la fonction publique et le secteur privé ce à partir de janvier 2018.

Pour y parvenir, l'Etat du Mali doit apporter du soutien et de l'assistance à cette entreprise textile qui opère dans une conjoncture économique particulièrement difficile.

Mali

L'opposition divisée depuis l'entrée d'opposants dans le gouvernement

Au Mali, au début du mois de mai, des représentants des partis de l'opposition radicale ont fait leur… Plus »

Copyright © 2019 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.