Sénégal: Dialogue prôné par le président Macky Sall - Niasse et cie invitent les acteurs politiques à le valider

Photo: sudonline
Le chef de l'Etat, Macky Sall

Le dialogue prôné par le président Macky Sall, tout juste après la confirmation de sa réélection, dès le premier tour, par les «7 Sages», continue de faire couler beaucoup d'encre et de salive.

Cette fois-ci, ce sont les membres du Secrétariat politique exécutif (Spe) de l'Alliance des forces de progrès (Afp), qui ont donné leurs appréciations sur l'appel formulé par leur allié dans Bennoo Bokk Yaakaar (Bby).

Dans la note parvenue à la rédaction, sanctionnant la réunion tenue hier, jeudi 7 mars, en l'absence de leur Sg, Moustapha Niasse, Khaly Séye et ses camarades ont applaudi des deux mains la posture adoptée par Macky Sall, après sa réélection.

Ils disent ainsi être heureux «qu'une fois que le Conseil Constitutionnel a mis fin aux joutes démocratiques liées à l'élection présidentielle, le Président Macky Sall ait décidé de rester sur les hauteurs, en tendant la main à toutes les forces vives de notre pays, pour un développement concerté, au service des populations».

Plaçant l'appel dans son contexte, le Spe «encourage le Chef de l'Etat à poursuivre ce noble objectif, qui répond aux impératifs charriés par de nouvelles données qui rendent plus complexe le profil du Sénégal, dont l'entrée, par la grâce Dieu, est annoncée dans le club restreint des pays producteurs de pétrole et de gaz».

Toutefois, les «Progressistes» semblent ramer à contre-courant des acteurs politiques qui ont déjà rejeté la main tendue du président Sall.

Dans la note, les camarades du président de l'Assemblée nationale pensent que «notre commun vouloir de vie commune doit amener les Sénégalais, particulièrement les acteurs politiques et les acteurs sociaux, à valider ce minimum vital qui est la clé de la stabilité et de la paix civile».

Reconnaissant que le processus électoral est perfectible, ils ont estimé que «le dialogue prôné par le Chef de l'Etat pourrait ouvrir la voie aux réformes souhaitées du système électoral, en vue de l'améliorer».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.