8 Mars 2019

Kenya Commercial Bank dépose ses baluchons en Chine

La Kenya Commercial Bank (banque commerciale du Kenya), ouvrira un bureau en Chine d'ici le mois de juin prochain. Le responsable des finances du groupe KCB, Lawrence Kimathi a annoncé la nouvelle, alors qu'il s'exprimait sur les perspectives de la Banque dans la presse locale.

«Nous sommes en discussion avec des représentants du gouvernement chinois. Le bureau devrait être en place d'ici juin» a déclaré M.Kimathi. «Nous espérons utiliser ce bureau pour réduire les coûts de transaction entre les milieux d'affaires chinois et est-africains en permettant le paiement des importations et des exportations en devises locales», a-t-il ensuite poursuivi.

Dans la même dynamique, a ajouté le responsable de la banque, l'institution financière devrait introduire d'ici la fin de cette année, la devise chinoise, le Yuan, dans tous ses pays d'opération. L'objectif, sera, selon la même source, de réduire le coût des transactions entre l'Afrique de l'Est et la Chine.

KCB, un bénéfice de 240 millions de dollars

Ce nouveau bureau devrait également contribuer à embellir les performances de la KCB. D'après les données officielles, l'année dernière, la Banque a réalisé un bénéfice net de 24 milliards de shillings (soit environ 240 millions de dollars). Ce montant consacre une augmentation de 22% par rapport aux résultats obtenus lors de l'exercice précédent.

Quant aux actifs de la KCB, ils ont bondi de 10% pour atteindre 7,14 milliards de dollars. Rappelons qu'en plus du Kenya, la KCB est présente en Ouganda, en Tanzanie, au Rwanda, au Burundi et au Sud-Soudan.

Kenya

La RDC et le Kenya prêts à travailler en faveur de la paix et du développement

La paix en RDC n'est pas le problème de seuls nationaux. Les partenaires et autres amis du pays ont un rôle… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.