8 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Précisions de Kabuya (SGA/UDPS) - FCC-CACH, Kabund a joué le rôle d'Informateur dans les coulisses

Impatients d'attendre la nomination d'un Informateur et par ricochet de l'équipe gouvernementale, les amoureux de la toile se sont enflammés ces dernières heures, alléguant que le président intérimaire de l'UDPS, Jean-Marc Kabund venait d'être désigné Informateur. Ces allégations ont poussé Augustin Kabuya, le Secrétaire général adjoint du parti chargé de la Communication, à faire une mise au point devant les médias sur ce dossier hier jeudi 7 mars 2019 à la permanence de l'UDPS.

D'entrée de jeu, Kabuya a révélé qu'en date du 17 février 2019, le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshilombo, avait reçu son prédecesseur, Joseph Kabila, à la Cité de l'Union Africaine. Cette rencontre avait suscité beaucoup de spéculations. Or, cela rentre dans le cadre des concertations entre le FCC et le Cash. Selon lui, Félix Antoine Tshisekedi avait par la suite chargé Jean Marc Kabund de poursuivre les échanges amorcés peu après la mi-février.

Et l'hôte des médias de souligner que Kabund n'a jamais été désigné officiellement «Informateur» mais le rôle joué par lui était comparable à celui d'un «Informateur». Alors qu'un «Informateur» dûment désigné dispose d'un délai d'un ou deux mois pour faire le travail d'identification de la majorité parlementaire, Kabund l'a réalisé en un temps record. C'est ainsi qu'en sa qualité de président intérimaire de l'UDPS, il a paraphé le communiqué conjoint CASH- FCC du samedi 6 mars 2019 annonçant un compromis entre les deux plates-formes politiques en vue de la désignation du «Formateur» du gouvernement.

Et c'est pour éviter de surcharger le trésor public que Kabund s'est acquitté de son travail « d'informateur » officieux, de manière bénévole, a-t-il noté.

Dans la foulée, il s'est dit surpris de constater que des gens s'indignent de voir des vigiles ayant sécurisé le président honoraire, Joseph Kabila, en faire de même pour l'actuel Chef de l'Etat.

Kabuya a clos ce point de presse en précisant que l'UDPS ne dispose pas d'une armée pour faire ce travail.

Les questions des médias ont porté sur l'existence ou non d'un accord officiel entre CASH et le FCC, ou si plusieurs autres labels peuvent rejoindre l'actuelle coalition.

Un confrère s'est demandé si Joseph Kabila n'allait pas être désigné Premier Ministre et un autre a déploré le fait que le 5ème Président de la RDC n'ait pas anticipé en désignant un «Informateur» et raccourcir le délai de nomination de l'équipe gouvernementale.

Décontracté et par moments incisif, le SGA de l'UDPS a confirmé une fois de plus l'existence des négociations entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila avant l'investiture de l'actuel Chef de l'Etat. A l'image d'un nouveau locataire appelé à échanger avec son ancien occupant des lieux, a-t-il soutenu, il n'y avait aucun mal à voir les deux personnalités politiques à se parler avant l'investiture de Tshisekedi. Mais a démenti énergiquement l'existence d'un acte écrit qui régit les relations entre le FCC et CASH.

Augustin Kabuya a rappelé que durant la campagne électorale, le candidat du CASH avait insisté sur la réconciliation nationale. Il a embrayé sur le cas de Mandela, privé de liberté pendant vingt sept ans, mais qui avait tendu la main aux blancs peu après avoir été placé à la tête de l'Afrique du Sud.

Le secrétaire général adjoint de l'UDPS a soutenu que la coalition FCC-CASH est ouverte à d'autres labels et même Lamuka.

Il a réfuté la version selon laquelle l'actuel Chef de l'Etat est passé sous les fourches caudines du FCC en ce qui concerne la désignation d'un Informateur. Kabuya a insisté sur le fait que Félix Antoine Tshisekedi a toujours été conscient de la nécessité de courir derrière le temps pour s'attaquer aux défis comme Ebola, l'insécurité à l'Est du pays. Néanmoins, vous savez que l'équipe gouvernementale est appelée à recevoir la bénédiction de l'Assemblée Nationale, a-t-il rappelé.

Kabuya a donné l'impression d'éluder la question relative à la nomination de Joseph Kabila à la Primature, évitant clairement d'anticiper sur ce sujet.

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.