8 Mars 2019

Congo-Kinshasa: Lutte contre Ebola - Le directeur général de l'OMS en visite dans le Nord-Kivu

Arrivé le 7 mars pour trois jours en République démocratique du Congo, le Dr Tedros Adhanom se rendra tour à tour dans les villes de Goma, Butembo et la zone de santé de Katwa, considérée comme l'épicentre de la maladie au regard de nombre des cas notifiés.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est accompagné par le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale du Bureau de l'OMS pour l'Afrique; le Dr lbrahima Soce Fall, directeur régional de l'OMS pour les situations d'urgence; Stewart Simonson, sous-directeur général chargé du Groupe administration; et Pierre Formenty, expert des agents pathogènes dangereux de l'OMS.

Le Dr Tedros Adhanom est venu s'enquérir des efforts déployés par les équipes de l'OMS et ses partenaires dans la riposte contre la dixième épidémie d'Ebola déclarée depuis le mois d'août de l'année dernière, dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.

A son arrivée à Kinshasa, il a échangé avec le ministre de la Santé publique, le Dr Oly Ilunga Kalenga. Leur entretien a tourné notamment autour du troisième plan stratégique de la riposte contre Ebola qui s'appuie sur trois axes importants, à savoir l'ancrage de la riposte dans le système de santé local ; la mise en place d'un système de gestion de l'information qui passe par le renforcement du mécanisme de gestion de l'information en vue d'améliorer la collecte et l'analyse des données à tous les niveaux. Le dernier axe porte sur la redevabilité qui définit clairement les rôles et responsabilités de chaque organisation dans la riposte pour évaluer leur performance sur le terrain.

Le ministre de la Santé a remercié l'OMS pour son travail sur le terrain aux côtés des équipes congolaises. Il a particulièrement insisté sur la contribution de cette agence onusienne dans la réhabilitation rapide des centres de traitement d'Ebola à Butembo et Katwa

De son côté, le directeur général de l'OMS a félicité le ministre de la Santé et le gouvernement de la République pour leur leadership. Bien que l'épidémie ne soit pas encore entièrement maîtrisée, les efforts fournis ont permis de la contenir géographiquement dans les deux provinces où elle s'est déclarée. Ce résultat est remarquable compte tenu de la mobilité de la population et du contexte sécuritaire. Toutefois, le risque de propagation dans les autres provinces et dans les pays voisins reste présent tant que l'épidémie reste active.

Rappelons que le Dr Tedros est à sa troisième visite dans le pays depuis la déclaration officielle de la dixième épidémie d'Ebola dans les deux provinces. Son institution s'est investie aux cotés du gouvernement congolais pour l'appuyer dans la riposte. Sur le terrain, plusieurs activités sont menées, notamment la prise en charge médicale des cas, la sensibilisation, la recherche active des cas...

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.