8 Mars 2019

Algérie: Les opportunités offertes par le marché algérien de l'energie mises en avant à Houston

Alger — Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni a mis en avant, jeudi à Houston, les différentes opportunités qu'offre le marché algérien, ses atouts et son potentiel notamment dans les domaines de l'énergie, a indiqué un communiqué du ministère.

"L'Algérie est un pays relativement jeune, en construction, doté d'un important potentiel en ressources comprenant l'agriculture, une petite et moyenne industrie naissante mais en plein essor, une industrie lourde à dynamiser et évidemment le secteur de l'énergie avec ses différentes branches, qui constitue la colonne vertébrale de l'économie algérienne", a indiqué M. Guitouni lors du Forum de l'énergie algéro-américain organisé par le Conseil des affaires algéro-américain et la chambre de commerce bilatérale américano-arabe, avec le soutien de l'ambassade d'Algérie à Washington.

Le ministre a également présenté le secteur de l'Energie comme le moteur de l'économie algérienne et un jalon important dans le processus de diversification de son économie.

"L'Algérie aspire, bien entendu, à diversifier son économie et œuvre à en faire une réalité, en s'appuyant sur les revenus générés par le développement de ses gisements d'hydrocarbures, au bénéfice du développement socio-économique du pays ".

Il a fait valoir les avantages appréciables de l'Algérie comparé aux pays de la région, notamment grâce à l'accès à l'énergie sous ses différentes formes mais aussi grâce à un atout capital dont dispose l'Algérie, celui d'une "main d'œuvre formée, de qualité et en majorité jeune," a-t-il précisé.

Les avantages comparatifs de l'Algérie sont nombreux, a ajouté le ministre qui a relevé son étendue territoriale et sa position géostratégique très favorable.

Il a notamment insisté sur la stabilité du pays :"L'Algérie est un pays stable et la sécurité est assurée à un haut niveau dans toutes les régions du pays et notamment les zones hydrocarbures."

En effet, le ministre a insisté sur la sérénité du climat des affaires qui est, a-t-il ajouté, "consubstantielle à une stabilité politique et institutionnelle, et sur ce plan, l'Algérie offre toutes les garanties de sérénité aux investisseurs."

Il y a lieu de noter que le discours de M. Guitouni s'est articulé autour de quelques potentialités importantes marquant les opportunités que les investisseurs étrangers et notamment américains peuvent saisir dans le domaine minier algérien et qui donnent un aperçu sur l'ampleur des partenariats qui peuvent être conclus en matière d'exploration et de développement dans l'amont pétrolier et gazier.

A ce titre, il a fait savoir que le domaine minier hydrocarbures national s'étend sur plus d'un million et de demi de kilomètres carrés, réputé encore largement peu exploré relativement à une densité de forage au kilomètre carré loin des standards internationaux.

Selon lui 70% du domaine minier demeure sous explorée.

S'agissant des réserves en place de pétrole et de gaz, elles sont, a-t-il estimé, "importantes", qu'il s'agisse d'hydrocarbures conventionnels ou non conventionnels.

A propos des ressources d'hydrocarbures non conventionnelles, M. Guitouni a saisi cette occasion pour annoncer une première étude d'envergure, actuellement en cours, pour évaluer le potentiel en place, à travers sept bassins du Sahara Algérien.

Selon lui, les premiers résultats "sont plus qu'encourageant". En effet, ces résultats repositionnant l'Algérie à la troisième place en termes de ressources en gaz de schiste après les Etats-Unis et la Chine et à la septième place après l'Australie pour son potentiel en pétrole de roche mère, actualisant ainsi le dernier classement de l'agence d'information sur l'énergie (AIE).

= Guitouni invite les compagnies américaines à venir investir en Algérie=

Invitant les compagnies américaines à venir investir en Algérie, le ministre a mis en avant l'importance que revêt pour le gouvernement algérien l'option du partenariat industriel "comme un axe stratégique de sa politique économique" et qui bénéficie de toute l'attention nécessaire des pouvoirs publics pour en garantir la réussite.

Le secteur énergétique y est d'ailleurs l'illustration, " notamment, pour ce qui est de l'investissement dans la recherche et l'exploitation des ressources en hydrocarbures".

A ce sujet, M. Guitouni a notamment évoqué le succès du partenariat algéro-américain dans la recherche et l'exploitation des hydrocarbures, ce qui renseigne, a-t-il insisté, sur « l'envergure et la profondeur des relations algéro-américaines » et sur le degré d'engagement des parties pour la pérennité du contrat de confiance qui lie les deux pays.

Il a ainsi souhaité que le partenariat algéro-américain se renforce davantage dans le segment amont pétrolier, notamment la prospection et l'exploration et y compris dans l'Offshore.

Le ministre a également appelé à étendre le partenariat algéro-américain à la filière des énergies renouvelables compte tenu du potentiel de l'Algérie qui comprend, au-delà des réserves d'hydrocarbures conventionnelles et non conventionnelles, d'importantes ressources renouvelables, notamment d'énergie solaire, qui sont mises à contribution et appelées à être développées pour répondre aux besoins futurs du pays.

Guitouni a par ailleurs insisté sur la volonté du gouvernement de mettre les assises nécessaires pour mieux valoriser les ressources énergétiques du pays en intensifiant l'effort d'exploration et de développement des gisements, en augmentant les capacités de raffinage et en relançant l'industrie pétrochimique.

Il a, en outre tenu à rassurer les investisseurs quant à l'attractivité du domaine minier algérien grâce à la nouvelle loi sur les hydrocarbures qui est en cours d'élaboration en Algérie.

"Cette nouvelle loi apportera les incitations fiscales attendues par les investisseurs et introduira plus de flexibilité, à travers notamment, la levée des contraintes administratives, pour réduire les délais de réalisation des projets afin d'en améliorer d'une manière substantielle l'économie." a déclaré M. Guitouni.

Pour rappel, le ministre a été accompagné d'une délégation de haut niveau, dont le P-dg de Sonatrach.

Durant ce forum, le ministre et la délégation qui l'accompagne a eu des entretiens avec les dirigeants des grandes compagnies américaines œuvrant dans les secteurs énergétique, pétrolier et gazier.

Le ministre de l'Energie s'est également entretenu avec sous-secrétaire adjoint pour le pétrole et le gaz au Département américain à l'énergie, Shawn Bennett.

Algérie

Elim CAN 2019 - L'Algérie termine par un nul

Déjà qualifiée pour la CAN 2019, l'Algérie affrontait le Gambie ce vendredi soir pour son… Plus »

Copyright © 2019 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.