9 Mars 2019

Maroc: Rencontre sur le système de gouvernance dans le football national

Une rencontre sur le système de gouvernance dans le football national s'est tenue, jeudi à Rabat, entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et la Fédération Royale marocaine de football (FRMF).

Cette rencontre a également été l'occasion d'évaluer les réalisations de la feuille de route mise en place en 2016.

Dans une déclaration à la MAP, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Talbi Alami, a indiqué que cette rencontre, qui a connu la participation du ministère de l'Intérieur, de la Direction générale de la Sûreté nationale et des présidents des clubs nationaux de football de première division, a permis de discuter du système de gouvernance dans le football national, en considérant que la plupart des clubs nationaux ont reçu une accréditation de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports pour devenir des sociétés sportives.

Cette réunion, a ajouté le ministre, a abordé l'évolution des treize points contenus dans la feuille de route mise en place en 2016, en s'arrêtant sur ses réalisations et ses retards. Il a d'ailleurs précisé que tout le monde a conclu que tous ces points avaient été réalisés, ce qui requiert le passage à une nouvelle étape, en considérant qu'il est prévu d'élaborer un nouveau programme la semaine prochaine.

Talbi Alami a indiqué la tenue d'une autre rencontre le jour-même avec les présidents des pôles régionaux qui a porté sur la mise en place de camps d'apprentissage et de pratique de football destinés aux enfants, ou vacances de football, à travers lesquels seront exploités les espaces du ministère de la Jeunesse et des Sports, bénéficiant ainsi à 11.000 enfants pendant les vacances scolaires.

De son côté, le président de la FRMF, Fouzi Lakjaa, a souligné que cette réunion vient couronner un ensemble de rencontres entre la Fédération et le ministère, constituant une occasion de remercier le ministère pour son accompagnement perpétuel et inconditionnel.

Il a ajouté que cette réunion a permis d'évaluer le travail du comité né en 2016, dont le plan de travail comprenait 13 objectifs à réaliser, en s'arrêtant notamment sur "ce qui a été réalisé, sur ce qui doit être prioritaire, pour le bien du football et pour son développement, mais aussi pour ses supporters et ses praticiens, et ce pour que ce système soit en mesure d'effectuer ses tâches de façon exhaustive en tant que concurrent sportif visant des titres, et soit l'acteur d'une éducation naissante, créant une société sportive équilibrée".

Maroc

La RSB tout près de sa première étoile africaine

Mounir Jaâouani : Nous n'allons rien lâcher, car il y a une Coupe à remporter Plus »

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.