9 Mars 2019

Congo-Brazzaville: 8 mars - Les commerçantes sensibilisées à la politique financière

Structure d'encadrement des femmes, l'Association nationale des institutions de micro finance (Animf) a tenu à bonifier la Journée internationale des droits des femmes par une session de formation à l'intension des commerçantes de Kinshasa.

L'activité a porté sur le thème « Penser égalité, construire intelligemment, innover pour le changement ». L'Animf s'est focalisée sur la formation financière et en innovation entrepreneuriale des commerçantes, à travers un panel des formateurs composées essentiellement des femmes.

Carine Nanikiana de Vision found, représentant la présidente de cette association, Kalonda Kapenga, a fait partie des intervenantes au cours de cette séance de formation. « Cette occasion est donnée aux femmes qui représentent la majorité de leurs partenaires, afin d'être formées pour qu'elles soient effectivement autonomes financièrement avant de se focaliser seulement sur l'aspect de l'octroi des crédits », a-t-elle indiqué.

« Éduquer une femme, c'est éduquer toute une nation. Les femmes sont le pilier de la famille et de la société, c'est pourquoi, elles sont accompagnées avant de prendre un crédit pour savoir ce qui les attend en retour », a-t-elle fait savoir. Carine Nanikiana a précisé qu'il n'y a pas de catégorisation de femmes, à condition de respecter les préalables dont les échéances reprises dans le contrat. Elle s'est dite très optimiste quant à l'avenir de ce secteur, vu l'engouement et le dynamisme des femmes.

Fanny Sangwa, une autre intervenante, s'est réjouie de la participation des femmes et surtout des questions posées ainsi que des témoignages de leur succès dans leur secteur d'activités. Elle a reconnu qu'il y a encore un travail à réaliser auprès de ces mamans quant à la connaissance des clauses sur l'octroi des crédits, car celles-ci doivent être accompagnées dans la gestion financière, de l'épargne et du crédit avant le contrat et la négociation financière.

« Il y a toujours une prospection avant l'octroi de tout crédit, soit individuel, soit par groupe, et même pour l'épargne. Tout dépend des conditions des produits. Un agent de banque ne peut en aucun cas imposer un crédit à un client », a-t-elle souligné.

Cette activité a réchauffé la flamme de confiance entre l'Animf et ses partenaires féminins comme l'on pouvait le lire sur le visage de ces mamans, la confiance étant l'un des mots clés dans ce domaine. Des brevets ont été remis à ces femmes à la fin de la session de formation.

Congo-Brazzaville

Finances - La quantité de la monnaie en circulation au Congo en hausse de 4%

D'après le Comité monétaire et financier national, qui vient de tenir sa première session… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.